Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 13 mai 2014

Réforme territoriale : allons-y!

Manuel Valls en avait fait une annonce, le président de la République souhaite, finalement, accélérer le calendrier : cette réforme territoriale, depuis le temps que l'on nous en parle... allons-y!

Allons-y s'il est avéré, et prouvé, que la fin du "mille feuilles" se traduit par des économies conséquentes, sinon je n'en vois pas l'intérêt si ce n'est faire plaisir à certains élus qui rêvent d'un plus grand territoire car, soyons honnêtes : l'argument qui prévaut est de communiquer sur l'incompréhension du citoyen face à ces structures qui s'empilent. Je doute fort que le matin lorsqu'il se lève le contribuable ait cette inquiétude à l'esprit. Déjà certains élus, à droite comme à gauche (mais surtout à gauche car mon obédience politique dirige 20 régions sur 22) critiquent la volonté de changement dans ces rapprochements (division par 2 des régions). Je lève les yeux au ciel lorsque j'entends Jean François Copé parler "d'État fédéral" qui serait un "contre pouvoir" au pouvoir central (de Paris CQFD) il est certain que pour des jacobins comme l'UMP la décentralisation de 1982 n'a jamais vraiment été digérée...

Mais passons. Concrètement : moins de régions signifie t-il moins d'élus régionaux? Et pour la fin programmée des conseils généraux? (à ne pas confondre avec la fin des départements comme j'ai pu l'entendre) ce n'est pas tant les économies que les politiques menées par ces derniers : l'action sociale, les solidarités, les bois, les forêts, le nautisme (en ce qui nous concerne) et tant d'autres politiques. Qui va prendre ces compétences? Car fondamentalement il faut éviter de tomber dans le piège du "moins d'élus qui coûtent cher", il faut se préoccuper du service rendu à l'usager avec une fonction publique territoriale de qualité experte dans son domaine. Je suis, personnellement, favorable à cette réforme. Mais pas d'une réforme de façade où l'on va recréer ce qui existe déjà dans un semblant de lifting grossier.

Il faut recréer de nouvelles gouvernances, je suis également favorable à la suppression de la clause générale de compétence qui permet à une collectivité de subventionner ou d'intervenir en investissement en supplément d'une autre collectivité : aux villes une liste précise et exhaustive de compétences. Idem pour les Interco, idem pour les régions car, ce que je pense, c'est que ce n'est pas tant les strates qui coûtent cher, c'est plutôt le fait que l'on se marche sur les pieds pour toute une série de politique. Et ce que le citoyen ou l'association ne trouvent pas chez X, ils iront le prendre chez Y. Mais au final c'est le contribuable qui paiera.

Manuel Valls  est suffisamment audacieux et courageux pour mener à terme cette réforme.

Loi-RCT-réforme-des-collectivités-territoriales.jpg

10:48 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Je vous laisse mediter la dessus (sur n'importe quel moteur de recherche internet ) patagon322267 et on en reparle

Écrit par : anchorage | mardi, 13 mai 2014

autre élément de reflexion : aujourd'hui en France quand un employeur verse 10.000 euros de "salaire" , l'employé en perçoit 5000 :
cotisation patronale 3000 (30%)cotisation salariale 2000 (20%)
sur ces 5000 euros l'employé devra encore payer la TVA (5,5 ; 10 ou 20%)
ses impots , impots locaux , fonciers , la Tipp sur le carburant( environ 65%),quand il voudra épargner , il sera encore taxé , etc ....
sans oublier les spécificités locales : 4,50 euros le m3 d'eau (on pourrait penser que c'est une denrée rare ) , bref si au final par tranche de 10.000 euros payé par un employeur il en reste 4000 au salarié c'est un maximum . 6000 euros par tranche de 10.000 sont donc partis alimenter les taxes et impots divers ! personne ne trouve ça choquant?
(les entreprises payent en plus l'impot des sociétés l'Urssaf etc)

Écrit par : anchorage | mardi, 13 mai 2014

ben alors !!! tout le monde s'en fout ?

Écrit par : anchorage | mercredi, 14 mai 2014

Dans l'actualité : la "captation" des pays de la loire par la region poitou charente ,on n'est jamais mieux servie que par soi meme ( ce n'est pas l'interet general ni l'histoire qui prime visiblement ) remarquez le fils Sarkozy a bien failli devenir patron de l'EPAD , patron de la defense avec l'aval de papa avec un bac +1 en cours de validation sans que celà n'étonne quiconque en dehors de la société civile .
Pour en revenir à la reforme territoriale ok osons Bretagne + Pays de loire + Poitou charentes , il ne sera pas dit que je sois hostile au regroupement des regions .

Écrit par : anchorage | mercredi, 21 mai 2014

Les commentaires sont fermés.