Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 26 septembre 2014

Suppression actée

Hier soir, enfin, s'est déroulé le dernier acte de la saga concernant le passage à niveau. Hier soir, après le conseil de communauté de la semaine précédente, le conseil municipal était amené à délibérer sur le plan de financement et sur les objectifs de la future concertation.

Dans un relativement long propos liminaire j'ai tenu à insister sur le vote historique que s'apprêtaient à prendre les conseillers municipaux : ce serait le 25 septembre 2014 que la ville du Relecq-Kerhuon entérinerait officiellement la disparition de ce danger, lequel, je le rappelle, a coûté la vie à des personnes dont une petite fille en 1999. J'ai clairement annoncé la dimension historique d'une telle délibération pour l'avenir de notre commune, que sur ce sujet nous devions avoir une union locale qui dépasse les clivages politiques, qui dépasse la majorité et l'opposition. Pendant plus de 20 minutes j'ai donné tout ce que je pouvais donner pour convaincre l'opposition, car je la respecte, de nous rejoindre dans un vote positif afin de porter fièrement la position de la ville.

Madame Berrou-Gallaud n'a manifestement pas entendu ce message prétextant tantôt des "coûts", tantôt du "mépris" de la communauté urbaine à l'endroit des habitants du Relecq-Kerhuon... Mélangeant grossièrement des dossiers régionaux et locaux pour le financement de cette suppression, oubliant (volontairement ou pas) qu'une commune a, de part la loi, la clause générale de compétence et qu'elle peut intervenir sur tout ce dont elle souhaite. Bref, rien n'y a fait et après 45 minutes de débats, elle n'a pas souhaité voter favorablement. J'ai, cependant, noté que les autres membres de l'opposition municipale ont, finalement, voté pour et je les en remercie très sincèrement et très profondément.

Ainsi que j'ai pu le dire, s'il y avait bien un conseil auquel il fallait participer c'était celui-là, probablement le plus important de tout le mandat eu égard aux enjeux. A titre personnel je m'en souviendrai longtemps surtout comme la récompense du travail mené depuis 2009 sur ce dossier. A présent le travail de concertation va débuter et d'ici la fin de l'année une ou plusieurs réunions publiques vont être organisées pour les habitants.

IMG_0040.JPG

16:22 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.