Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 janvier 2015

Halte aux amalgames...

Dans la tragédie qui touche notre pays je redoute à présent, et bien des signes m'incitent à craindre cela, les amalgames liés aux religions et en particulier celle qui concerne l'islam. Je redoute car j'ai déjà entendu depuis mercredi après midi des "tous dehors" ou des "on avait bien dit que cela arriverait" mettant ainsi le doigt sur un mensonge éhonté bien diffusé par ailleurs par des extrémistes de droite comme quoi seuls les catholiques sont bien élevés et bien pensants.

Que les choses soient claires : les religions sont une liberté en France, nous sommes dans un État laïque et je l'écris avec d'autant plus de fierté qu'il y a une constitution en France et que depuis les lois de 1905 il y a une séparation entre l'État et l'église. N'en déplaise à certains, la France c'est cela et déjà l'article 10 de 1789 dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen stipulait la liberté de conscience. Fatalement avec ce qui s'est déroulé, les haines et le racisme pointent le bout de leur nez. Parce qu'il n'y aurait que l'islam qui aurait des extrémistes? Et chez les catholiques? Et chez les protestants? Le conflit Yougoslave des années 90 ou bien encore l'Irlande et la Grande-Bretagne.

95%, peut-être plus, des compatriotes de confession musulmane sont des citoyens qui vivent leur religion de manière totalement intégrée à notre pays : focaliser sur ces 3 barbares est forcément réducteur et j'ai, personnellement, beaucoup de peine pour mes amis qui pratiquent cette religion et qui vont être visés par des amalgames dangereux et inutiles.

Osez la compréhension de cette religion (comme les autres d'ailleurs, cela est toujours instructif. Croyants ou pas), osez la défense de la liberté de culte, osez le refus de tous ces amalgames! Il y a quelques semaines l'on me posait une question, classique, où l'on demande ce que nous emporterions sur une île deserte ou bien encore quel mot nous souhaiterions retenir à vie. L'on hésite souvent puisqu'il y a foison de termes, d'idées... depuis mercredi je ne changerai plus d'avis. Le premier mot est République avec un R majuscule et le second car je ne peux faire sans, c'est Démocratie.

Pour tout cela, venez demain en nombre place de la Liberté (qui n'aura jamais portée aussi bien son nom) à 15h00, à Brest.

1464665_10152641381683424_4150444489667555409_n.jpg

Capture d’écran 2015-01-10 à 16.30.16.png

Le compte Twitter de Anne Sinclair

15:25 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Halte aux amalgames...

Aujourd’hui Malek Merabet, le frère d’Ahmed Merabet, policier abattu à bout portant par les terroristes lors de l’attaque contre Charlie Hebdo s’est exprimé dans un discours impressionant devant la presse.

Lors de son discours Malek Merabet trace le portrait de son frère « Français, d’origine algérienne, et de confession musulmane, très fier de s'appeler Ahmed Merabet, de représenter la police française et de défendre les valeurs de la République. Liberté, Egalité, Fraternité. »

Malek Merabet s’adresse « à tous les racistes, islamophobes et antisémites, il ne faut pas mélanger les extrémistes et les musulmans. Les fous n'ont ni couleur ni religion. Arrêtez de faire des amalgames, de déclencher des guerres, de brûler des mosquées ou des synagogues. Vous vous attaquez à des gens. Ca ne ramènera pas nos morts et ça n'apaisera pas les familles»

Vidéo du discours de Malek Merabet :
http://www.lemonde.fr/societe/video/2015/01/10/le-poignant-discours-du-frere-d-ahmed-merabet-policier-tue_4553534_3224.html

Écrit par : Mechthild Haugland | samedi, 10 janvier 2015

En bon catho. je dis parfois "SI ON TE FRAPPE SUR LA JOUE GAUCHE,TENDS LA JOUE DROITE" mais quand je dis "je suis CHARLIE", il ne me vient pas à l'idée de penser comme Jésus, et je me refuse de demander à ces charognards, " VOUS QUI AVEZ ABATTU 17 PERSONNES RECOMMENCEZ CA NE FERA QUE 34"je préfère et sans amalgame la peine du TALION...... œil pour œil ,,, dent pour dent....on est en guerre il n'y aura pas de paix sans un vainqueur et un vaincu aussi mieux vaut être le vainqueur.

Écrit par : morvan | dimanche, 11 janvier 2015

difficile de ne pas faire d'amalgames.

Les réactions publiées sur la minute de silence en disent long. Cf le point.fr par exemple.
L'agression d'un libraire à Nice, les reportages diffusées à la télé, pas françaises bien entendu, sur cnn par exemple....

Je crois que l'espoir fait vivre, mais je pense que ne pas faire d'amalgame est impossible.

La république et les politiques ont échoué depuis 30 - 40 ans.
Pour le vivre ensemble,, je suis pessimiste. Ça ne marche pas. Le communautarisme est inévitable. A une autre échelle, vous prenez des bretons à l'autre bout du monde, ils se regroupent ensemble. Simplement nos modes de vie sont ...

De plus, je pense que la France a basculé cette semaine. Voisins , amis, commerçant, client, plus personne n'a cette retenue sur les étrangers, et les musulmans en particulier. Je ne vous fais pas une description de ce que j'ai entendu.

Enfin et c'est juste mon avis, l'angélisme de la gauche et l'idéologisme de la gauche depuis des années sont responsables de cet état de fait : Nier les réalités et vivre dans le monde de oui oui.

L'intégration n'a pas eu lieu, sauf exceptions. Rien qu'a brest, les étrangers sont intégrés tous ensemble, dans des quartiers pourris. Avec une liste sans fin de problème quotidien, qu'il n'y a pas au relecq kerhuon par exemple.

Bref l'intégration c'est raté, et félicitation à celui qui trouvera les solutions.

Écrit par : Jean | dimanche, 11 janvier 2015

Marseille 60000 manifestants.
Brest 65000.

Pas d'amalgame, mais il y a quand même un problème.

Écrit par : Jean | dimanche, 11 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.