Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 juin 2015

Suppression du passage à niveau : phase de concertation

Hier se tenait le conseil de la métropole. Dès 16h00 les élus ont siégé et ont débattu sur 105 délibérations, tout cela nous menant à 21h00... De quoi faire et de quoi dire! Outre la délibération visant à acter la candidature de Brest pour les JO de 2024, le compte administratif de la métropole et le débat sur le rapport de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) qui, entre nous soit dit valide la bonne gestion de la métropole, il y avait aussi la délibération numéro 67 qui concernait plus précisément le passage à niveau.

Lors de sa présentation aux élus j'ai pu débuter ainsi "Incantations depuis plus de 30 ans aux actes concrets en 2015", car fondamentalement cette délibération visait à ouvrir la phase de concertation avec le grand public, les associations et le monde économique concerné (en l'occurrence la SCARMOR). Et ce n'est pas rien car c'est une étape obligatoire, légale et surtout nécessaire pour présenter le projet retenu, écouter les doléances et en tenir compte pour amender le projet si besoin.

Suppression du PAN actuel, création d'un pont rail, création de murs antibruit, déviation routière et également ce que nous souhaitions : création d'un passage souterain pour les seuls modes doux à savoir les piétons, les cyclistes et personnes à mobilité réduite. Ladite délibération a été soutenue à l'écrasante majorité puisque tout le conseil sauf une élue (Mme Berrou-Gallaud élue d'opposition au Relecq-Kerhuon) n'a pas voté favorablement. Les enjeux sont colossaux, notamment sur la sécurité des personnes. J'ignore donc pourquoi un tel vote. Probablement le principe de s'opposer pour s'opposer. Très regrettable. Et lourd de sens.

Qu'à cela ne tienne, le calendrier précise que cette période de concertation va s'ouvrir d'ici la fin de l'année avec présentation en amont à l'Hôtel de Métropole et l'Hôtel de Ville du Relecq-Kerhuon. Il est fort probable que nous arrêtions la séquence publique à l'Astrolabe courant octobre ou novembre 2015. Vous serez alors invités à venir participer et donner un avis, une opinion sur le projet. De même un agent métropolitain tiendra des permanences en Mairie pour ce faire. Je suis, quant à moi, très heureux de ce marquage supplémentaire. Depuis 2009 le chemin a été semé d'embuches mais nous avons, collectivement, tenu la ligne. Mieux! Réseau Ferré de France (RFF) a accepté de financer les travaux de la même manière que si ce PAN avait été classé préoccupant.

Une belle victoire en somme pour notre territoire. Si tout est parti du Relecq-Kerhuon rien n'aurait cependant été possible sans Brest métropole et il s'agit ici de le souligner. J'en ai d'ailleurs profité hier soir pour saluer le travail remarquable des agents en responsabilité sur ce lourd dossier à 11 millions d'€uros : Patrick Morlier et Philippe Ribsky. Qu'ils soient remerciés tout comme Jean-Luc Polard vice président qui supervise cela sur ce mandat et Bernard Rioual, Maire de Plouzané, sous le précédent mandat.

Merci aux élus (presque tous!) pour leur confiance également. Nous revenons de si loin...

Capture d’écran 2015-06-27 à 16.58.06.png

17:01 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.