Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 septembre 2015

Pierre Coatpéhen honoré : une plaque dévoilée.

Honorer la mémoire et l'action d'une femme ou d'un homme est aussi de la responsabilité d'une municipalité. Et c'est avec beaucoup d'émotion qu'hier nous avons dévoilé la plaque de la rue Pierre Coatpéhen, Kerhorre décédé en 2004 mais qui a participé activement à la libération de Paris puisqu'il était à bord du char Romilly.

Char qui, le 22 août 1944 au matin fait route vers Villacoublay. Il écrira "La joie est dans tous les équipages, plongés dans un paroxysme d'impatience et d'enthousiasme : nous sommes invincibles, nous allons à Paris." Le 24 août il est 21h22 quand la colonne s'arrête Place de l'Hôtel de Ville : une centaine de soldats, alors que la capitale est occupée par 17 000 allemands. Parmi cette centaine de soldats figure Pierre Coatpéhen, tireur Kerhorre. Enfin, le 8 septembre, après avoir rendu les honneurs aux généraux Eisenhower et Juin, la compagnie à laquelle appartient notre fierté locale, la 2ème DB,  rangée autour de l'Arc de Triomphe défila sur les Champs-Elysées aux acclamations de la foule. Paris était libre. Enfin.

Voilà l'histoire de la personne qui s'est engagée en Juin 1940 quand il apprendra avec d'autres, Kerhorres, qu'un Général français continue la guerre depuis... l'Angleterre...

Fierté donc, avec sa veuve, sa famille, ses amis, de lever le voile sur la Rue Coatpéhen. Homme distingué par la France, la ville de Paris et les USA. Le Relecq-Kerhuon se devait de commémorer cette inauguration. Vous verrez les photos : tout le monde a répondu présent; le corps de Gendarmerie, les élus, les habitants, les associations patriotiques. Merci à eux. Merci aussi à Patrick Péron, conseiller municipal délégué aux association patriotiques car l'organisation de cette journée c'est surtout à lui qu'il faut la créditer.

Et de manière plus prosaïque, j'avais donné ma parole il y a deux ans pour cette plaque de rue. Modestement, promesse tenue.

Capture d’écran 2015-09-02 à 20.54.33.png

Le moment tant attendu : Madame Coatpéhen dévoile la plaque entourée de ses amies dont Madame marie-France Lazennec. C'est elle qui est venue me voir il y a deux ans...

Capture d’écran 2015-09-02 à 20.55.15.png

Avec Patrick Péron, Nathalie Sarrabezolles et le Colonel commandant la Gendarmerie du Finistère j'ai ouvert la marche entre l'Hôtel de Ville et la rue concernée.

Capture d’écran 2015-09-02 à 20.54.46.png

L'école de Châteaulin présente en nombre et avec les honneurs.

08:32 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Ne jamais oublier ces personnes courageuses et hors du commun.

Écrit par : ALIBERT | jeudi, 03 septembre 2015

Ma belle sœur,vient de me faire parvenir,ce reportage concernant,l’attribution d'une rue au nom de Mr pierre Coatpehen,j'ai bien connu,le couple,son épouse aimait bien chanter,et était très dynamique ,quant à Pierre,cette période ,concernant la libération de Paris ,a bord d'un char,du nom de Romilly,il vivait,littéralement ,ce moment qui l'a marqué par son intensité;en détail,j'ai entendu,de sa part son odyssée,dont il était fier,et il le pouvait!.
Je demeure à Colmar(Alsace),mais ma belle famille est au Relecq-kerhuon,un de mes beaux- frères était pendant plusieurs années,responsable,de la pyrotechnie de St Nicolas.
Merci pour Pierre Coatpehen.
Merci à vous Mr le Maire.
Merci à vous Mr Alibert.
cordialement.

Pierre Degoutas

Écrit par : Degoutas pierre | jeudi, 03 septembre 2015

Les commentaires sont fermés.