Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 25 septembre 2015

La proximité : richesses et limites.

Depuis l'année dernière les élus s'engagent sur le terrain à venir à la rencontre des habitants. 9 secteurs ont été distingués sur la ville et des élus référents pour les animer; lesquels sont par ailleurs disponibles tout au long de l'année pour répondre aux interrogations des riverains.

Avant hier s'est tenue la réunion du secteur 9, plus précisément le secteur Gambetta/Vallaux/Jaurès/Cale. Arrivé quelques minutes en retard je laisse fort bien les élus concernés animer les débats, Johan Richard en sa qualité d'Adjoint au Maire en charge de la proximité et Isabelle Mazelin ainsi que Marie-Thérèse Creachcadec, élues du secteur concerné. Je suis légèrement en retrait dans une salle bien pleine et visualise mieux l'assemblée d'autant que je n'ai pas, spécifiquement, à intervenir. Ces réunions sont riches à plus d'un titre même si l'exercice n'est pas aisé pour les élus. En effet, rarement les citoyens viennent spontanément prendre la parole pour féliciter. Plutôt pour exprimer un mécontentement ce qui, du reste, n'est pas un problème en soi puisque nous sommes aussi là pour ça.

Être légèrement en retrait c'est aussi entendre ce qui peut être dit alors qu'en animant je ne pourrais l'entendre. Tout d'abord la proximité vise à écouter et prendre note des doléances les plus récurrentes. C'est aussi présenter ce qui a été fait depuis 1 an, ce qui va être fait également. Dans le cas présent, les travaux à La Cale, l'estacade, la future sécurisation du site, la problématique du stationnement. Mais aussi le futur embellissement de Gambetta, des places de Metz et Jeanne d'Arc. La proximité c'est venir expliquer ou répondre, directement, aux interrogations voire casser la désinformation. En l'espèce le cas de la future urbanisation du site du Cosquer en est l'exemple type. Non la Mairie n'a pas un bunker où elle "cacherait" des plans. Non la ville n'a délivré aucun permis d'aménagement. A fortiori, non la ville n'a pas délivré de permis de construire et donc, non, aucun lot n'est déjà à vendre. Cette faculté de fantasmer sur ce qui n'existe pas n'est pas nouveau, mais il nous appartient, il m'appartient, de rétablir des vérités. Les réunions servent à cela.

Elles sont aussi utiles car, fatalement, nous ne savons pas tout sur tout et qui mieux que le riverain, l'habitant, pour alerter sur tel ou tel point?

Il nous faut également trouver cette gymnastique entre métropole et ville sur l'entretien du quotidien. La rareté des finances publiques ne nous y aide pas actuellement. Des propositions de réactivité existent et sont débattues avec la métropole afin d'éviter le trop plein d'insatisfactions lequel rejaillit en réunion. Ce n'est jamais bon, ni pour les uns, ni pour les autres.

Enfin je conclurai sur deux points : le premier étant que, même si ce n'est pas facile "d'en prendre plein la tête" pendant plus de 2 heures, ces rencontres seront maintenues. Le second que les élus, même avec la meilleure volonté du monde, n'empêcheront jamais les gens de rouler trop vite ou de ne pas faire preuve de civisme.  

 

Capture d’écran 2015-09-25 à 13.42.44.png

Un exemple de ce que nous avons comme retour. Objectif et désintéressé. Mais il s'agit aussi d'être franc et honnête envers le citoyen.

 

13:45 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Cher yohan
Dans toute réunion il est certain que les doléances vont bon train car peu de personnes écrivent à la mairie.Mais tu résistes bien !!!!
Et puis c'est l'occasion de se mettre au courant de va qui se passe à Kerhuon...
Comme j'ai assisté à deux réunions, j'ai pu constater qu'il y a des sujets récurrents qu'il conviendra de traiter au mieux...on ne vas pas y revenir encore une fois !!!
Tout compte fait si on excepte les personnes qui font preuve d'une certaine virulence, ça permet de connaître les gens qui ne sont pas forcément des voisin, vu l'étendue Il y a des sujets spécifiques à certains des zones, zones qui serait à revoir à mon avis !!! Il y a des sujets qui ne concernent que les habitants de ce quartier mais pas ceux de leur zone...géographiquement les zones sont à refaire... enfin c'est mon avis..
En tous cas bravo pour la gentillesse des élus !!!

Écrit par : plunian | samedi, 26 septembre 2015

Bonjour Yohann
Malheureusement je n'étais pas sur la commune pour participer à la réunion je le regrette. Je serais intervenue sur la circulation des véhicules dans la ville, très peu respectent la limitation de vitesse. Je serais aussi intervenue sur la propreté de la ville qui fait défaut. Hormis les nombreuses déjections de chiens, les trottoirs sont jonchés de mauvaises herbes, de feuilles mortes qui pourrissent faute de ramassage, de papiers ou autres saletés. Vous allez me dire que cela relève de BMO. Etant le maire vous devriez avoir à coeur de gérer une ville propre et sécurisée pour les piétons et cyclistes et par conséquent tout faire pour cela. C'est loin d'être le cas.
Personnellement et sans virulence de ma part, je n'ai jamais vu une commune aussi sale. Tout le monde se plaint de cet état déplorable. Faudrait il créer un comité associatif pour espérer se faire entendre ?
J'ai lu ce matin l'article paru dans le Télégramme. Il semble que les seniors soient totalement oubliés dans votre politique. Lorsque j'étais adjointe aux affaires sociales le sujet de Ker Laouéna avait été évoqué lors de la campagne. Depuis que la résidence est passé au CIVU, il semble que le sujet soit tombé aux oubliettes.
Depuis mon départ et le travail que j'ai effectué avec le CCAS qu' at-il été fait de nouveau pour les seniors que nous n'avions pas déjà commencé ?
Je suppose que ce message ne figurera pas sur votre blog, ce ne serait pas la première fois. Ce n'est pas grave.
J'attends tout de même de votre part de recevoir vos commentaires et réponses à mes doléances.
cordialement
Marie-Janick Michel

Écrit par : michel | mercredi, 30 septembre 2015

Les commentaires sont fermés.