Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 05 février 2016

Budget 2016 adopté

Hier s'est déroulée la première séance de l'année du conseil municipal lequel visait à voter le budget primitif pour l'année 2016. Budget voté à 27 contre 6, l'opposition ayant voté contre. Dans un plaidoyer surprenant la cheffe de l'opposition a tour a tour pointé l'amateurisme des élus de la majorité, la mauvaise gestion en terme de fonctionnement, les approximations en terme de chiffres, l'attitude (du Maire) qui serait "versatile", et, pour clore habituellement cette séance, visé l'incompétence des services lesquels seraient (encore) trop nombreux.

A cela, et sans polémique, nous avons su présenter un budget équilibré avec, pour la seconde année consécutive, une baisse des dépenses de fonctionnement, un désendettement encore plus marqué (Le Relecq-Kerhuon étant la seconde ville la moins endettée de Bretagne) avec -10,9% de charges financières et un remboursement total de la dette en 2,3 années. Très concrètement ce sont les projets du complexe sportif, la plage de La Cale ou bien encore la transformation de l'École Achille Grandeau et l'embellissement du Boulevard Gambetta qui sont inscrits, sans exhaustivité, dans le budget de cette année. Un budget de "sortie de crise" depuis 2009-2010 avec un esprit volontaire tout en se préservant des marges de manoeuvres dans notre capacité d'autofinancement (limiter l'emprunt même si nous pouvons y aller très franchement).

Tout ceci dans un contexte de baisse de dotations actée jusqu'encore cette année. Pour autant et sans gloire outrancière, les chiffres parlent et sont là : comme annoncé par Laurent Péron lundi soir à l'occasion de la réunion d'informations sur les finances nous avons proposé au conseil de ne pas augmenter les taux de fiscalité. Comme en 2012, 2013, 2014 et 2015. Avoir des projets oui, mais sans forcément se rabattre sur les impôts locaux pour les financer. C'est donc 0% qui figurera encore sur votre feuille d'imposition en septembre prochain.

Isabelle Mazelin a relevé un (nouveau) détail hier soir en conseil; comme un goût de déjà vu entre 2008 et 2014... A l'époque le Centre National des Arts de la Rue "Le Fourneau" prenait assez cher par la droite qui hait cette culture populaire et artistique. Nouveau mandat, nouvelle marotte : c'est la compagnie Moral Soul qui a pris pour son grade hier soir. Le sujet avait, me semble t-il, était tranché de manière indiscutable en mars 2014. Mais non. Sous le regard perdu de ses collègues qui manifestemment ne savaient pas quelle était la teneur de ses propos, la leader de la droite auréolée du retour en grâce de son mauvais génie, s'est crue invincible au point de, mais nous en avons l'habitude, asséner mensonges sur inventions parfaites.

Quant à nous, hâte d'avancer avec les entreprises qui dans le cadre du mécénat nous rejoignent un peu plus chaque semaine. Et en attendant de lancer la plateforme Ulule pour le financement participatif la vision d'avenir, elle, est là.

Capture d’écran 2016-02-05 à 08.47.19.png

08:51 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

j'ai lu sur le télégramme, cité par l'adjoint aux finances qu'il faudrait augmenter les impôts locaux de 7 à 8% en 2017 dites moi si je me trompe, si ça s'avérait je pense que c'est une erreur de ne pas augmenter cette année ça parait reculer pour mieux sauter, il faudrait plutôt échelonner les augmentations sur la durée du mandat.

Écrit par : MORVAN Christian | vendredi, 05 février 2016

Bonjour
Depuis pas mal d'années, il est devenu une habitude que l'opposition, de droite, assène mensonges sur mensonges et il est clair qu'une partie de la population croit à ses mensonges faute de démentis et le pire est dans des débats télévisuels et radiophoniques où les journalistes sont muets comme des carpes alors qu'ils devraient les contredire quand il le faudrait.
Bon courage

Écrit par : Alibert | vendredi, 05 février 2016

Bonsoir,
Vous indiquez que le taux de fiscalité n'a pas été augmenté depuis 2012 sur la commune. Soit....
Personnellement, ma taxe d'habitation (appartement de 45m²) est passée de 585 à 670 euros, soit une hausse de 85 euros. On peut déduire de cette somme les 10 euros d'augmentation de la contribution à l’audiovisuel public.
Cela fait quand même une augmentation de 75 euros en trois ans....

Écrit par : SALAUN | vendredi, 05 février 2016

Les commentaires sont fermés.