Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 30 août 2016

Pourquoi Nicolas Sarkozy va gagner la primaire.

Ils n’attendaient plus que lui, il est là, ils peuvent donc se compter et la guerre va être saignante bien loin de la séquence de la primaire socialiste de 2011. Nicolas Sarkozy candidat à la primaire c’est le RedBull dont les Républicains avaient besoin pour démarrer leur campagne interne et c’est bien minorer la capacité du lion à mobiliser que d’imaginer qu’il puisse perdre cette primaire, au contraire ; je pense même qu’il la gagnera et je vous livre ici mon analyse.

L’ancien Chef de l’Etat est pétri d’une envie immuable d’en découdre avec comme sentiment que 2012 fut une injustice et que l’élection de François Hollande est un accident de parcours. Cela décuple les forces cérébrales pour réparer ladite erreur, c’est une réalité. Il constate avec délice que son successeur est plus impopulaire que lui au même moment avant l’élection de 2012 : le rejet du sortant fait toujours le bonheur sondagier de celui qui apparaît comme neuf malgré les années (Mitterrand en 1988, Chirac en 2002), il aura beau jeu de dire « ce n’est pas moi qui ai dirigé depuis 2012 » et comme chacun sait, le Français à la mémoire courte ; 2012 c’est une éternité, alors 2007…

On le voit, au PS et à gauche c’est « plus à gauche que moi tu meurs », à droite c’est l’inverse qui va se produire avec du populisme a outrance et une guerre sur l’identité nationale eu égard aux attentats répétés : siphonner le plus possible l’électorat de Marine Le Pen et proposer une alternative plus présentable aux électeurs que le Front National. Sur ce point Nicolas Sarkozy va décaler le curseur bien à droite pouvant, au passage, reprendre le discours de Patrick Buisson de 2012, selon lui l’heure de 2012 est la bonne en 2017 ; hélas.

Dans cette tourmente idéologique c’est assurément Alain Juppé qui va en pâtir et suivre, très probablement le même chemin que Balladur en 1994 ; je ne suis pas devin, j’observe juste les ralliements dignes de groupies depuis des mois de nombre d’élus bretons du centre et de la droite en faveur de Alain Juppé (rappelons ce que Mitterrand disait : « Le centre n’est ni de gauche, ni…de gauche ») pensant que ce « modéré » saura faire la passerelle entre le sérieux, la rigueur et le progrès inhérent à notre société. Rappelons tout de même que ce « modéré » était le plus libéral de tous en 1995.

Quatrièmement les ennuis judiciaires de Nicolas Sarkozy sont un épiphénomène pour lui : quand bien même les poursuites demeureraient les appels qu’il interjetterait feraient que nous en reparlerions en 2018 au mieux (et s'il n'est pas élu président de la République).

Enfin un fait qui traverse les décennies : les Français disent rejeter la dualité gauche/droite mais ils réclament la bipolarité de la vie politique, ils honnissent la guerre des chefs mais applaudissent le choc des titans ; ils réfutent leur intérêt aux joutes électorales mais plébiscitent les rings électoraux. Pour sur Nicolas Sarkozy va accaparer la campagne des primaires et, quoi qu’il arrive, sortira comme l’homme buldozer qui dévorera tout sur son passage reléguant Alain Juppé au statut de gentil candidat modéré mi chèvre-mi choux qui va finir par lasser l’électeur. Le Français veut être électrisé, veut être galvanisé, de droite comme de gauche il veut avoir celui ou celle qui saura provoquer un sursaut, un regain d’intérêt : Alain Juppé en sera dépourvu, ce n’est intrinsèquement pas sa nature, Sarkozy quant à lui est cette bête de scène que les français veulent même s’il les agacent prodigieusement. 

Je note que j'ai le droit (aussi) de me tromper. Je paierai un coup le cas échéant. C'est dire que je crois en mon analyse...

Capture d’écran 2016-08-30 à 10.23.20.png

10:47 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Je partage en partie votre analyse de chroniqueur politique sur les turpitudes des primaires. Mais en ce qui concerne les français et leur système politique je pense que, lors de la rédaction de votre billet, vous avez oublié le fonctionnement de la Ve République et des codes électoraux sur les différentes élections.
Cela arrange bien le milieu politique ce bi partisme de fait, les malheureux français n'ont pas beaucoup de choix, c'est plutôt ce conservatisme politique qu'il faut combattre.
Je rejette la dualité et la bipolarité, la guerre des chefs et le choc des titans. Compte tenu de la pauvreté sur le fond des idées c'est bien la forme qui prend le dessus sous les yeux des français qui rejettent massivement le monde politique (cf participation aux élections, adhérents dans les partis et les syndicats).
Les français veulent des solutions réalistes et applicables, des réformes justes et cohérentes dans l'intérêt de tous.

Donc merci de ne pas mettre tous les français dans le même moule.

Quant à Sarkozy ...

Écrit par : pacap | mercredi, 31 août 2016

S'il y a un coup à boire, je viendrai joyeusement ! pour le coup, bien sûr, mais aussi pour fêter la défaite de l'atroce Sarko... Puis, comme ça, nous ferons connaissance... Mais bon, si je comprends cette analyse, terriblement pessimiste, je ne peux m'empêcher de noter que la Gauche n'a pas de réel leader, pas d'idées nouvelles, et les permanents cafouillages des gouvernements de ce quinquennat ne sont pas très encourageants pour une mobilisation de masse. Jamais je n'entends les ténors de la Gauche évangéliser sur le bien fondé de l'impôt sur le revenu, le plus juste et le plus citoyen, jamais je ne les entends avoir une vision claire de la laïcité, jamais je ne vois de dynamisme effectif pour oser réformer autrement qu'à coup de demi-mesures... J'arrête là la liste, je me fais du mal.
C'est bien pour ça qu'éternel utopiste, j'espère un sursaut et viendrai boire une tasse !

Écrit par : JMNVRO | mercredi, 31 août 2016

A quand la prison ferme pour ces mafieux ???

Écrit par : peineplancher | mardi, 15 novembre 2016

Bonjour Monsieur, très heureux de vous lire, j'habite un coin perdu de la Terre Adelie, et votre blog est le seul que j'ai pu afficher sur mon vieux pc, le froid n'aide pas. Heureux de savoir que Sarkozy va gagner...merci de me confirmer en affichant ici les résultats du 1er tour. Vive Sarkozy! Vive vous! Bien à vous.

Écrit par : Martial | lundi, 21 novembre 2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.