Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 31 mars 2017

Responsables En Marche locaux : le saviez-vous?

Semaine dernière il était indiqué, dans la presse, la liste des différents responsables du parti politique En Marche dans le secteur Brestois. J'ai été très surpris de découvrir 1) un nom et 2) la responsabilité de ce dernier (cette dernière) dans cet article. Et pour les électeurs Kerhorres il est de bon ton de les informer.

De manière objective et non partiale.

En effet, je découvre le nom de Madame Laurence Garrigues-Kerhascoet dans cette liste; et sur la thématique de l'environnement... La blague. Les habitants de tout un quartier du Relecq-Kerhuon connaissent bien ce nom de famille et du dossier qui s'y rattache. Hélas. Il faut reconnaître que cette résidente fiscale et électrice (elle n'habite pas la commune) est propriétaire d'une maison bien connue sur la ville et au delà, sur la métropole. Là n'est pas le propos mais cela permet de situer. Elle a donc la responsabilité d'animer cet atelier sur l'environnement et la transition énergétique : fort bien! Et comme elle s'engage de manière publique dans cette séquence électorale, mes questions sont donc les suivantes : comment vit-elle le fait d'avoir fait abattre dans sa propriété des arbres classés en zone Nh (naturelle) en 2010 et 2011? Comment explique t-elle que le sentier piéton reliant la Rue d'Armorique au chemin du Littoral ait disparu un soir, tard, à coup de pelleteuse pour faire oublier qu'il existait et ainsi effacer toutes preuves? (heureusement un bornage a pu voir le jour dès le lendemain avant l'enlèvement des gravats). Comment explique t-elle qu'elle fut l'heureuse première propriétaire à se faire signifier un arrêt interruptif de travaux par la gendarmerie pour des démmarages desdits travaux sans aucune autorisation et donc dans la plus parfaite illégalité, dans l'histoire de la commune? Comment explique t-elle, au titre du développement durable et des chemins doux, son opposition frontale en 2012 au Préfet du Finistère, sur place? Je pose ça là. Je ne juge pas, je pose juste des questions.

Bizarrement, en 2014, aux municipales c'est vers l'opposition que Madame se sera tournée pour évoquer sa propriété et des malheurs que le Maire (encore) lui provoquait...

Bref, qu'elle soutienne et prenne des responsabilités pour Monsieur Macron est son droit le plus strict. Mais que tous sachent que le dossier des quartiers Ouest qui perdure depuis 2010 est également de son fait. A présent chacun jugera en conscience. Drôle de conception et de façon de faire pour un parti qui se veut nouveau et aux nouvelles méthodes...

Capture d’écran 2017-03-31 à 11.48.57.png

Capture d’écran 2017-03-31 à 12.09.17.png

20:26 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | | | |