Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 mai 2017

France Bleu en danger : soutien aux locales.

Ce Jeudi 18 mai France Bleu sera en grève.

La semaine dernière, les employés ont eu la désagréable surprise de découvrir, dans la presse, la décision de la direction de supprimer, une nouvelle fois, une tranche d’antenne locale pour en faire une émission nationale. Décision confirmée par un courriel d’Eric Revel, directeur du réseau France Bleu. Son souhait est d'imposer une émission réalisée depuis Paris entre 8h45 et 9h25. L’un des horaires les plus appréciés et écoutés par les Bretons et les auditeurs de France Bleu en général. Dans la foulée, la direction a annoncé que le 14h-16h deviendrait également une émission nationale pilotée depuis Paris. Enfin, toujours sans moyen supplémentaire, la direction exige des locales la prise en charge des journaux de 7h30 et 8h30. Elle envisage aussi d’imposer des reportages nationaux dans toutes les éditions matinales, avec comme conséquence directe un appauvrissement de l’information locale.

Depuis sa création, et sous les noms de Radio Bretagne Ouest (RBO), Radio France Bretagne Ouest, puis France Bleu Breizh Izel en 2001, cette radio s’est toujours fait l’écho de la vie des Bretonnes et des Bretons et entend continuer à être le porte-voix de la région.

La raison d’être, l’ADN de France Bleu Breizh Izel, c’est la proximité. Cette grève est une première réponse et je leur apporte mon plein et entier soutien. Faites en autant si vous êtes, comme moi, de fidèles auditeurs. Les lois de décentralisation datent de 1982, prenons exemple sur elles, ne faisons pas l'inverse...

image.jpeg

11:00 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Que nous restera-t-il si on nous supprime nos "locales" ?
Encore une idée du Parisianisme ?

Écrit par : noël | mercredi, 17 mai 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.