Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 septembre 2017

Eco-Pâturage : et si nous y allions?

La fin de l'utilisation des pesticides, les nouvelles pratiques, le respect de la biodiversité, la mise en place de techniques parallèles à la "mécanique", le bilan carbone de nos actions... Tous ces chantiers nous obligent, nous collectivités territoriales, à penser l'avenir différemment et tenter des options qui jusqu'alors faisaient plus sourire que rassembler une majorité.

Concernant Le Relecq-Kerhuon nous allons tester cette option en débutant par expédier l'un de nos agents en formation pour mieux appréhender cette nouvelle politique qui est déjà adoptée par 150 collectivités en France et qui fait des émules. Notre objectif est bien de poursuivre notre transition énergétique et d'amener notre ville à penser chaque fois un peu plus, "développement durable" et cette option suppose d'avoir des espaces où les ovins pourraient officier. Et nous en avons! De plus cela permettrait de redéployer les agents municipaux sur des espaces sensibles sur lesquels les animaux ne peuvent intervenir : entretien du cimetière notamment et d'autres lieux plus complexes d'accès. Il faut veiller à ne pas inscrire cette démarche dans un effet de mode mais bien dans une globalité n'ayant de sens que sur du long terme : maintien de la biodiversité, 0 déchet, 0 bruit et 0 traitement. Cela peut créer aussi un nouveau lien social entre les habitants et les animaux avec des découvertes notamment avec les écoles. Quelque chose d'original qui vise à passer à autre chose avec une meilleure qualité pour notre planète.

Après nos jardins partagés, la serre de Kerlaouena, la politique d'économie d'énergie dans nos bâtiments municipaux; l'acquisition de 3 véhicules électriques, la politique de dématérialisation administrative municipale, la convention avec Terre en Espoir Papier, l'implantation de compost scolaires nous poursuivons notre engagement suite aux bases lancées par l'Agenda 21 en 2013. Que ce soit sur le square de l'Hôtel de Ville, les espaces sportifs, les écoles, le site de Camfrout et son camping : c'est tout un secteur qui pourrait voir arriver de nouveaux résidents courant 2018. Suite au prochain épisode!

Capture d’écran 2017-09-25 à 16.15.41.png

16:21 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.