Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 28 avril 2018

Comptes de la ville : "sains et prudents"

Avant hier soir se tenait notre conseil municipal lequel a duré près de 4h. Le gros du bataillon étant le compte de gestion, le compte administratif et la délibération sur le lancement de la procédure de consultation citoyenne.

Ainsi que j'ai pu l'expliquer dans mon précédent post, le compte administratif vient clore le précédent budget et donne une photographie instantanée de la réalité d'exécution du budget. Pour résumer : est-ce que l'on a "pipeauté" en votant notre budget primitif 2017 en le minorant ou en le chargeant ou est-ce que nous sommes dans les "clous". Ce travail est un travail conjoint avec la trésorerie qui est un service d'État, indépendant des majorités municipales en place. Voilà pour les bases.

Pour aller plus dans le détail, et Le Télégramme s'en fait l'écho ce matin, notre gestion municipale n'est pas simple mais nous tenons le cap : continuer à investir et à nous développer tout en tenant compte des baisses de dotations (- 59 000 € ). Ce dernier point fait beaucoup réagir, surtout lorsque je m'exprime sur les promesses non tenues du Gouvernement. On m'objecte "et Hollande? Il a pas fait mieux!" Pensant que je suis un sectaire aveugle et que je suis incapable de revenir sur les erreurs de mes propres troupes. Qu'ils se rassurent! Invité au Palais de l'Élysée en 2016 avec d'autres élus j'avais eu l'occasion de faire part de ma désapprobation droit dans les yeux avec le président d'alors. Et ai également eu l'occasion de l'écrire. Donc je maintiens mon discours. Sauf qu'en 2018 le nouveau président nous a dit "non, les dotations ne baisseront pas" et c'est l'inverse qui se produit (voir cet article) Autant Hollande pouvait nous fâcher mais lui avait annoncé la couleur. Autant Macron dit des choses en septembre et l'inverse se produit quelques mois plus tard. Bref. Il s'agit juste de le rappeler.

Localement nous avons avec Laurent Péron, adjoint au Finances, et les services, une gestion prudente mais qui permet des changements durables. Nous n'avons pas trop le choix car l'argent public étant de plus en plus rare nous ne pouvons pas jouer à la roulette Russe avec les budgets et tabler sur des recettes que nous n'aurions pas. Est-ce pour autant la misère? Assurément non. Les budgets se serrent mais nous faisons des choix qui nous permettent de regarder vers l'avenir (le sujet du Stear ou bien encore de La Cantine en font partie), nous sommes à 4 années de désendettement de notre ville là ou le voyant orange est à 12 ans. L'option de l'endettement, surtout aux taux actuels, est une option tout a fait raisonnable si d'aventure nous avions (et nous en aurons) de nouveaux projets. La transformation et l'extension de la Maison de l'Enfance et de son parc demeurent les sujets qui démarrent plutôt bien et nous saurons offrir aux familles de nouvelles conditions d'accueil des plus petits, le complexe sportif se termine.

Alors, bien entendu, rien ne s'arrête vraiment jamais, les demandes arrivent plus nombreuses, il y a tant de choses à faire ici et là, le citoyen est exigeant et c'est bien légitime, mais le temps d'une collectivité n'est jamais le temps (court) que je pourrais moi même souhaiter!

Sachez cependant que l'équipe municipale fait de son mieux, le maximum même, pour réussir, répondre aux attentes et améliorer le quotidien même si parfois vous pouvez être exaspérés que ça n'aille pas aussi vite ou qu'un projet soit décalé dans le temps faute de budget immédiat. L'équipe est une équipe sérieuse, soucieuse tout comme vous, des deniers publics car, on l'oublie souvent, mais les élus sont des citoyens qui deviennent décideurs mais qui ne les empêchent pas de payer eux aussi leurs taxes d'habitations et foncières!

Et en conclusion j'ai lu, entendu, su que "le nouveau monde" voulait faire main basse sur un maximum de villes, y compris la votre. Ce n'est pas la guerre ici, il n'y a pas de prise à l'ennemi, il n'y a pas de trophée à obtenir, il n'y a pas de symboles à conquérir. Il y a les valeurs et le pragmatisme que cela suppose pour administrer au mieux notre belle commune. 

Capture d’écran 2018-04-28 à 09.28.03.png

Capture d’écran 2018-04-28 à 09.30.38.png

Capture d’écran 2018-04-28 à 09.20.51.png

09:51 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.