Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 12 octobre 2018

Imposition : la mascarade gouvernementale

Le président de la République avait promis de supprimer la taxe d'habitation pour 80% des français. Depuis, il a décidé de la supprimer pour tout le monde d'ici à 2020. Dont acte! Au delà de la bonne nouvelle que cela peut susciter dans les ménages français, la réalité est toute autre. Et l'instrumentalisation opérée par La République En Marche est sinon malveillante, au moins scandaleuse.

En effet, dans notre ville du Relecq-Kerhuon nous n'avons pas touché aux impôts depuis...2011! Autant vous dire qu'en politique cela remonte au siècle dernier!

Cependant, contraints et forcés, nous avons du voter en février dernier une évolution de + 1.9%. En effet, comme à l'accoutumée nous avons voulu réaliser des économies, appliquer la dématérialisation totale, décaler dans le temps le chauffage dans les bâtiments publics, ne pas remplacer un agent qui part à la retraite, réduire la toile des subventions aux associations, dire plus souvent "non" que... "oui"; à cela il a fallu tenir compte de  la baisse continue des dotations, l'explosion des coûts énergétiques, l'obligation légale de l'accessibilité (50 000€ par an au budget), de la disparition des aides habituelles que nous pouvions avoir avec l'Etat notamment. Tout cela afin d'éviter d'utiliser le levier fiscal.

Aujourd'hui le Ministre Darmanin (qui dans sa ville de Tourcoing a une T.H à 30%!) explique aux habitants des 11 000 communes concernées par une évolution de leurs taxes que c'est de la faute de leur Mairie : un vrai mensonge quand on connaît la gestion vertueuse que nous tentons de mettre en action. Avec une augmentation de +1.9% sur 8 années là où d'autres communes ont augmenté régulièrement depuis 3 ans leurs taux, c'est la double peine : la stigmatisation et la gifle aux bons élèves quand l'Etat se permet de vivre à découvert et à emprunter pour payer les dépenses de fonctionnement. Car vous l'ignorez pour la plupart probablement mais le conseilleur est souvent le mauvais payeur : imaginez donc que votre ville emprunte de l'argent pour payer les salaires des agents, cela équivaudrait dans les faits à ce que vous, citoyens, vous fassiez un emprunt pour payer les salaires des aides ménagères, des nounous... ou bien encore pour payer vos factures mensuelles. Or, l'Etat lui le fait. Mais vient donner des leçons aux villes, petites moyennes ou grandes.

En attendant nous devons offrir le service de restauration scolaire (nous sommes en déficit, classiquement), nous devons maintenir le service public de proximité, nous devons répondre à nos obligations légales, nous devons aussi financer l'entretien du patrimoine nécessaire pour traverser les années. Et investir afin de développer notre ville et notre territoire.

Ce jeu est un jeu mesquin qui n'honore pas celles et ceux qui en sont à l'initiative. Fier et heureux d'être Maire, je n'ai que peu de respect pour ceux qui jettent l'opprobre sur les milliers d'élus qui tentent de faire au mieux en respectant leurs engagements.  La sortie médiatique d'aujourd'hui m'amène à faire cette précision qui, à tout le moins, est un coup de gueule à l'endroit de nos Gouvernants.

12865465.jpg

16:41 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

50000 euros. Pile poil la somme qu'ont coûté les 5 statues immondes au nord du Leclerc.

Statues qui manifestement vieillissent très mal. (Et qui sont un hommage honteux aux pecheures)
L'argent c'est ce qu'on en fait.

A un moment il faut se rendre à l'évidence qu'il n'y en a pas et qu'il faut se serrer la ceinture.

C'est bien beau de vilipender un tel ou un tel, mais désolé à un moment stop.
Si avoir plus d'argent pour une commune c'est d'augmenter le trou sans fin de l'endettement c'est du très très court terme...

Et à ceux qui vont parler des riches. .. quand il n'y en aura plus on sera plus, on n'aura plus que nos yeux pour pleurer.

On en parle aussi des indemnités des élus ? Juste qu'à preuve du contraire ils sont tous volontaires et on ne les a pas forcés à se présenter. Ils pourraient avoir la décence de revoir à la baisse leur prétention. Économies reinjectable dans les communes : cantines, culture, voiries.

Salaire moyen en france ?
Salaire des élus ?

Idée : publier toutes les dépenses des communes (en somme notre argent) et ouvrir une boîte à idée pour faire des économies.

Écrit par : Jean | vendredi, 12 octobre 2018

Y a aucune honte à augmenter les impôts!
Tout dépend de leur usage!

Écrit par : bourguignon | vendredi, 12 octobre 2018

Cette promesse électorale était séduisante mais purement électoraliste et nombre est tombé dans le panneau. Comment croire une seconde que l'état, le gouvernement; comme vous le décrivez, à découvert, peuvent raisonnablement compenser la disparition d'une manne financière aux villes... Il faut être naïf pour le croire. Mais ne cherchez plus, Monsieur Macron, pure produit de l'oligarchie française souhaite ni plus ni moins recentraliser le pouvoir et confier le boulot aux Préfets. Vous, les maires, vous n'êtes que des gens insignifiants; pour peu que vous ne souteniez pas leur politique! Vous avez toutes et tous du mérite à en prendre plein la figure quasiment quotidiennement. Je ne voudrais pas être à votre place, mais humblement merci pour ce que vous faites. Une habitante satisfaite et confiante. "Les chiens aboient, la caravane passe".

Écrit par : Catherine Dantec | samedi, 13 octobre 2018

Il aurait été intéressant de mettre cette décision au niveau de visibilité que Le pétition de juillet du projet « le stear « ....
Cela aurait un acte d’honnêteté et de courage politique
La mascarade n’est pas celle de l’etat mais la vôtre...celle d’un élu qui prend ses concitoyens pour des cons pour mieux assouvir ses ambitions politiques
Mais à cela rien de nouveau Mr Le Maire

Écrit par : SLM | samedi, 13 octobre 2018

Heureusement que les élus sont rémunérés ! Rassurez-moi si vous avez choisi de travailler dans votre entreprise vous êtes néanmoins rémunéré ?
Vous rêvez d un temps où seuls les rentiers pourraient être élus ?
La démocratie c est autre chose.

Ceux qui ont cru à la suppression des la taxe d habitation se sont ils demandés comment les communes financeraient leurs dépenses ?
Dans un monde sans impôts les services se réduisent....

Écrit par : Catherine L | samedi, 13 octobre 2018

A SLM : la politesse d'abord... Le courage de se faire connaître ensuite! Mais surtout je pense que vous êtes un lecteur et électeur sélectif. J'ai souvenir (car je suis allé voter) que dans la plaquette reçue dans les boites aux lettres en juin il était précisé "sans toucher aux impôts" et puis si vous réfléchissez bien mais le Maire pourra me contre dire ici-même, la décision a été prise il y a un an. On a voté pour ou contre Le Stear en Juillet. Il n'y a donc aucun rapport! Votre détestation est grossière. Bien cordialement.

Écrit par : Sébastien Cariou | dimanche, 14 octobre 2018

Bonjour

C'est entendu qu'on ne travaille pas gratuitement et heureusement !
Je trouve juste qu'il faut savoir raison gardé et ceci pourrait être grande source d'économie. (Oui c'est dur d'être élu, mais ce n'est quand même pas la nouveauté du mois)

A une époque, j'habitais rennes métropole. le salaire net moyen de chaque maire de la métropole était de plus de 9000 euros. Somme que je trouvais totalement disproportionnée.

Je ne connais pas les chiffres de Brest.


Le salaire médian en France est de 1700 euros net.
Je vous laisse lire ceci

(Concernant le stear, c'était bien marqué sans augmentation d'impôt - pour le projet).

Bonne journée

http://www.mairie-relecq-kerhuon.fr/medias/8/9/42/1398433629.pdf

Écrit par : jean | mardi, 16 octobre 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.