Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 15 novembre 2018

Ma réponse à l'invitation du président de la République.

Monsieur le président de la République,

J'ai bien reçu votre invitation au Palais de l'Élysée , mercredi prochain, et vous en remercie.

L'année dernière, pour le premier congrès des Maires de votre mandat, pour la centième édition, vous aviez annoncé au président François Baroin, et devant nous, je cite : "Si vous l'acceptez, Monsieur le Président, cher François Baroin, je suis venu à ce centième anniversaire, il est peu probable que je vienne au cent-dixième, au cent-vingtième ou au cent-trentième, mais je m'engage à une chose si vous l'acceptez, c'est venir chaque année rendre compte des engagements que je viens de prendre parce que c'est cela l'esprit de responsabilité dans la République"

Cette année j'ai appris, comme tous les autres Maires de France, que vous ne seriez pas présent. Cependant, le carton que j'ai reçu m'indique que vous souhaitez tout de même rencontrer des Premiers magistrats mais au Palais de l'Élysée et non porte de Versailles comme le veut la tradition. 

Monsieur le président de la République, votre présence devant l'assemblée des Maires est importante : c'est le seul moment dans l'année où quelques milliers d'élus locaux peuvent échanger directement avec l'État, avec le Gouvernement. Pardonnez-moi et sauf votre respect, je ne saisis pas bien ce "double" congrès visant à effectuer une démarche parallèle avec les uns et pas les autres. Vous le savez fort bien, Monsieur le président de la République, les décisions que vous avez pu prendre vous et votre Gouvernement affaiblissent énormément les capacités des Maires à répondre aux attentes des administrés. Une enquête à paraître demain, du CEVIPOF, annonce même que un maire sur deux ne souhaite pas se représenter en 2020. De même, à l'heure où nous devons tous faire des économies, inviter 2000 maires au Palais de l'Elysée représente un coût qui pourrait être évité pour les dépenses de fonctionnement de la présidence.

Il y a un endroit, il s'agit de la porte de Versailles. Il y a une tradition, c'est que le président vienne s'exprimer devant les Maires. Il y a le respect de la parole donnée, celle qui a été la vôtre l'année dernière.

Je ne comprends donc pas cette "contre manifestation" visant très probablement à séduire individuellement les Maires plutôt que d'affronter une salle qui se pose légitimement des questions.

Je ne répondrai donc pas favorablement à votre invitation Monsieur le président de la République. Mais j'espère bien vous voir, l'année prochaine, Porte de Versailles, en 2019 et ainsi respecter l'intégralité des Maires, pas juste une poignée, triés sur le volet par les Préfectures et/ou par le Ministère de l'Intérieur.

Avec mes sincères salutations républicaines.

Yohann Nédélec.

Capture d’écran 2018-11-15 à 19.42.55.png

19:46 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

"Je ne répondrai donc pas favorablement à votre invitation Monsieur le président de la République."

Légèrement ampoulé le style, non? C'est l'émotion sûrement!

Écrit par : bourguignon | vendredi, 16 novembre 2018

Bravo bien que je ne fasse pas de politique, en ces temps bien sombres pour beaucoup, vous qui avez une parole directe, vous avez démasqué le personnage et surtout vous le lui dites avec élégance. Alors bravo.

Écrit par : Baugendre | vendredi, 16 novembre 2018

Bonjour;
Bravo Monsieur le Maire,je trouve votre position courageuse,osée,responsable et surtout logique.

Écrit par : saoudi | vendredi, 16 novembre 2018

Je suis d'accord avec Monsieur Yann Nédélec,vous et vos ministres ne respectez rien-rien vous regardez un peu la liste qui apparaît sur nos blogs de toutes les augmentions depuis votre élections on tombe sur la tête attention à vous nous ne sommes pas des moutons et ce n'est pas un signe d'intelligence ce sue vous faîte...Président de la République c'est comme l'instituteur on doit le respect mais vraiment vous c'est rien...mettre les gens parterre comme il y a 1 siècle alors partez ....avant qu'il ne soit trop tard, retournez travailler dans votre Banque ce sera mieux pour tous.....

Écrit par : Mou simone | vendredi, 16 novembre 2018

bonjour

je vous félicite vivement pour cette réponse franche et engagée. Peu importe le bord politique mais il est grand temps de penser aux engagements et d'arrêter de faire de la représentation pour de la représentation.
Bravo.

Écrit par : cochard | vendredi, 16 novembre 2018

Monsieur Nédélec,
Petit message pour dire que je salue vôtre désir de décliner cette invitation.
Il aurait pû prétexté ne pas être disponible, mais ce n'est même pas cela la raison, car le congrès est à la même date.
Il y a de quoi être en colère !
Car c'est sur que cet argent pour recevoir en grande pompe et nourrir royalement les gens, serait mieux placé dans les communes qui sont en lien direct avec le peuple.
Je pense que votre annalyse est bonne, et que Mr Macron n'a pas le courage, ni l'envie de se frotter à ce petit peuple qu'il mitraille un peut plus tout les jours, verbalement ou fiscalement.
Par contre les riches à la tête des multinationales qui hypothèquent nôtre avenir sur cette terre, eux ils ont droit au tapis rouge.
Car si cette hausse des carburants servait vraiment à la transition écologique j'en serai ravie.
Même si je pense que là aussi il serait plus juste que ce soit les vrais responsable qui payent et non toujours et encore les citoyens qui n'auraient pas fait ces choix si on s'était donné la peine de les interroger.
Cordialement

Écrit par : Salomon | vendredi, 16 novembre 2018

Actuellement acteur en banlieue parisienne, je n'ai qu'une chose à vous dire Monsieur : Du fond du cœur MERCI!

Écrit par : HASSOUNA | vendredi, 16 novembre 2018

Au moins un qui a des "c.....".
Cette information n'va même pas été relayée par les grands ténors de l'information que sont BFM TV, TF1, Antenne2, tous pro macron depuis le début.
Alors les gilets jaunes ce n'est que le reflet de tout cela.
Il faut rappeler que MACRON a été élu par des rejets au Front National

Écrit par : HAYEM | vendredi, 16 novembre 2018

Monsieur Le Maire du Relecq kerhuon
Je suis fière et heureuse de votre
Réponse au Président de la République, Respect à vous ! Vous êtes vraiment un Exemple ! Merci.
Une Relecquoise qui est aime votre façon de mener votre commune .cordialement.
Madame le berre Sophie

C 14 200 rue Hélène boucher

Écrit par : LE BERRE Sophie | vendredi, 16 novembre 2018

Monsieur Nédélec,
Petit message pour dire que je salue vôtre désir de décliner cette invitation.
Il aurait pû prétexté ne pas être disponible, mais ce n'est même pas cela la raison, car le congrès est à la même date.
Il y a de quoi être en colère !
Car c'est sur que cet argent pour recevoir en grande pompe et nourrir royalement les gens, serait mieux placé dans les communes qui sont en lien direct avec le peuple.
Je pense que votre annalyse est bonne, et que Mr Macron n'a pas le courage, ni l'envie de se frotter à ce petit peuple qu'il mitraille un peut plus tout les jours, verbalement ou fiscalement.
Par contre les riches à la tête des multinationales qui hypothèquent nôtre avenir sur cette terre, eux ils ont droit au tapis rouge.
Car si cette hausse des carburants servait vraiment à la transition écologique j'en serai ravie.
Même si je pense que là aussi il serait plus juste que ce soit les vrais responsable qui payent et non toujours et encore les citoyens qui n'auraient pas fait ces choix si on s'était donné la peine de les interroger.
Cordialement

Écrit par : Salomon | vendredi, 16 novembre 2018

Bravo pour votre prise de position Mr Le Maire.
Ce petit président, non content de Renier la parole donnée , qui fait penser à de gaulle et son Vive l'Algérie Française , n' ose pas affronter les représentants du Peuple !!!
Un bien triste personnage.

Écrit par : jobin | vendredi, 16 novembre 2018

Bravo Monsieur Nédélec!
Vos administrés ont de la chance d'avoir un Maire aussi courageux!

Écrit par : Nelly Napoleone | dimanche, 18 novembre 2018

Monsieur Nédélec,
Petit message pour dire que je salue vôtre désir de décliner cette invitation.
Il aurait pû prétexté ne pas être disponible, mais ce n'est même pas cela la raison, car le congrès est à la même date.
Il y a de quoi être en colère !
Car c'est sur que cet argent pour recevoir en grande pompe et nourrir royalement les gens, serait mieux placé dans les communes qui sont en lien direct avec le peuple.
Je pense que votre annalyse est bonne, et que Mr Macron n'a pas le courage, ni l'envie de se frotter à ce petit peuple qu'il mitraille un peut plus tout les jours, verbalement ou fiscalement.
Par contre les riches à la tête des multinationales qui hypothèquent nôtre avenir sur cette terre, eux ils ont droit au tapis rouge.
Car si cette hausse des carburants servait vraiment à la transition écologique j'en serai ravie.
Même si je pense que là aussi il serait plus juste que ce soit les vrais responsable qui payent et non toujours et encore les citoyens qui n'auraient pas fait ces choix si on s'était donné la peine de les interroger.
Cordialement

Écrit par : Salomon | lundi, 19 novembre 2018

Bravo M.Le Maire, je pense que tous les maires devraient faire de même, bonne initiative.
Une citoyenne du Nord.

Écrit par : Prevot | lundi, 19 novembre 2018

Bravo !! Droit dans tes bottes comme d'habitude ...ce n'est pas comme bon nombre de tes confrères qui iront, alors qu'ils ne cautionnent pas l'action de notre président (peut-on encore parler de président d'ailleurs ??).

Écrit par : Plunian | mercredi, 21 novembre 2018

rien a dire MR le Maire - vous avez tout dis
bravo et encore bravo
j’espère que d'autres agirons de la même façon

Écrit par : molines | mercredi, 21 novembre 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.