Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 février 2019

Le grand oral

Dans une vie d'élu il y a des moments forts, importants et très enrichissants : c'est ce que je viens de "vivre" sur une période qui s'étire depuis le mois de novembre 2018 et qui doit trouver sa conclusion fin mars de cette année. Il s'agit du renouvellement de la Délégation de Service Public (DSP) des transports sur Brest métropole.

En effet, au conseil de février 2018 nous avions ouvert la séquence qui permettait aux différents candidats potentiels de déposer une offre jusqu'au début de l'automne dernier. La DSP actuelle arrivant à échéance au 1er Juillet 2019 le cadre réglementaire obligeait donc à lancer cette procédure afin de (re) partir sur une période s'étirant de 2019 à 2027 cette fois. Intéressant certes et copieux surtout puisque ce sont deux périodes d'auditions des candidats qui se sont déroulées en décembre puis cette semaine, lesquels ont proposé une première offre puis une seconde avant d'en déposer une ultime courant mars. Par contre, à ce stade, il n'y aura pas de troisième oral : tout sera consigné dans le dossier prévu à cet effet et à destination de la collectivité (Brest métropole).

Enrichissant ensuite car c'est quelque chose que je qualifie comme "une chance" de pouvoir vivre un renouvellement comme celui qui pèse plusieurs dizaines de millions d'euros : en effet, chaque candidat aura eu deux fois une journée entière pour présenter son offre, répondre aux questions, repréciser les choses si ces dernières n'étaient pas claires et défendre ses arguments pour tout notre réseau métropolitain. Rude expérience! De 9h00 le matin jusqu'à 12h30 puis de 13h45 jusqu'à près de 17h : il s'agit d'avoir le dynamisme nécessaire pour présenter au jury, que je préside, les propositions et évolutions imaginées par les uns et par les autres.

Objectivement, et je le dis pour tous les lecteurs, nous avons trois candidats sérieux, experts et extrêmement motivés pour notre territoire, chacun avec ses particularités mais toujours dans le sens et l'intérêt de la métropole et des usagers des transports en commun. La presse s'en était fait l'écho, il s'agit de Keolis (Groupe SNCF) de Transdev (Caisse des Dépôts) et de RATP Dev (Groupe RATP). Ainsi que je viens de l'écrire, une dernière offre à la métropole sera réalisée d'ici à la mi-mars suite à nos entretiens de cette semaine mêlant d'ailleurs aspects financiers, réseaux, techniques, social, concertation etc... A l'issue de quoi le jury décidera quel candidat peut-être retenu et proposé au vote des élus métropolitains à l'occasion du conseil de métropole du 26 avril prochain. La date de prise de fonction étant calée au 1er Juillet 2019. In fine, c'est le président de Brest métropole, comme dans chaque exécutif, qui arrêtera la décision finale avant proposition au conseil non sans avoir préalablement travaillé assidument avec les membres du jury qui auront eu la tache de suivre et de travailler ce renouvellement depuis 1 an à présent.

Il me semblait important de vous expliquer cette procédure, rarement connue de tous, mais si importante au regard des investissements portés, des passagers transportés : en 2017 par exemple ce sont plus de 26 millions de passagers sur l'ensemble de notre réseau Bibus, pour 2019 ce seront 3 174 000€ qui seront consacrés au renouvellement des bus sur un budget global déplacements de près de 52 millions d€

Et puis finalement, que vous les utilisiez ou pas, les bus, le tramway, le téléphérique, les vélos... ils font partie de votre environnement quotidien non?

Capture d’écran 2019-02-22 à 15.19.52.png

15:22 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.