Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 01 décembre 2019

Keep Calm and Carry On

Une campagne électorale, qui débute, est toujours un moment important pour la démocratie locale. C'est une période unique, qui revient tous les 6 ans, et qui permet aux différentes listes de faire des propositions, d'engager des débats et, le cas échéant, de susciter l'adhésion d'une majorité d'électeurs.

A toute époque, ces temps électoraux sont aussi des moments de tensions où l'adrénaline monte en flèche dans les corps habités par une frénétique envie de gagner : ceci est tout à fait louable voire même nécessaire pour entraîner une dynamique, aussi courtoise et positive soit-elle.

Comme vous le savez, je ne me représente pas au Relecq-Kerhuon. Ce qui ne m'empêche pas de porter un intérêt particulier pour la ville dont j'aurai eu la chance d'être le premier magistrat pendant 12 ans. Je ne suis donc pas ou "plus" un danger pour les deux autres listes qui disputent la première place à celle de L'Union pour Le Relecq-Kerhuon, conduite par Laurent Péron. Pas ou "plus" un danger car fondamentalement je ne vais pas courir les rues, les cages d'escaliers pour convaincre du bien fondé d'un programme dont je ne suis plus du tout l'artisan.

Et pourtant.

J'ai lu ici et là la volonté des deux autres listes de ne pas faire une "campagne contre la majorité". J'ai même lu et entendu que "le bilan du Maire était un bilan positif". Et si l'on ne gagne jamais sur un bilan c'est, au moins, fort aimable de le reconnaître (1). Cependant, derrière les belles façades se cachent parfois d'autres réalités. C'est ce que j'ai vécu ce week-end en recevant un e-mail d'un candidat sur l'une des deux listes face à celle de Laurent. Je n'ai pas trop compris car, vous le verrez, ce mail fait suite à un historique d'échanges de 2017. Il apparaît donc qu'en 2017 j'étais fréquentable, gentil et tout ce qui va avec, mais qu'en 2019 je suis... tout ce que vous aurez lu. On dira que Monsieur F n'est donc plus favorable à ma personne. Dont acte! Cela vient en complément d'un autre candidat, que l'on nommera Monsieur C qui considère quant à lui, aussi, que je suis un "traître" alors que pendant près de 12 ans c'était une quasi idylle complète avec... moi-même. Fatalement, une fois les intérêts privés, et associatifs, largement servis, il est plus facile d'aller chez le voisin ensuite (les initiés comprendront cette dernière phrase sans difficulté). Ces attitudes desservent TOTALEMENT l'engagement citoyen et conduisent, hélas, à détourner les électeurs des isoloirs.

Aux autres listes : ne soyez pas fébriles! Ne perdez pas votre sang-froid, une campagne n'est pas une lutte qui vise à la destruction des uns et des autres. Quant à ma modeste personne, je tiens à rassurer Monsieur F, Monsieur C et tous les Monsieurs-Madames à qui cela ferait plaisir, je n'ai pas prévu de "disparaître" prochainement. Bien au contraire.

Vous pourrez lire le contenu du mail en cliquant sur la photo ci-dessous.

Capture d’écran 2019-12-01 à 10.06.36.png

(1) : au cas où vous ne l'auriez pas lu d'ailleurs... le bilan de mandat ICI

10:45 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.