Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 novembre 2015

Futur EHPAD : enquête terminée

Les habitants et personnes concernées avaient jusqu'à vendredi dernier 17h30 pour consigner leurs remarques, avis et propositions afin d'éclairer le travail de la commissaire enquêtrice dépêchée par le Préfet du Finistère et concernant le sujet, important, du futur établissement pour personnes âgées et dépendantes. 30 consignations et 37 personnes ainsi que 6 lettres ont été communiqués au commissaire. Sans savoir si c'est une bonne ou une mauvaise chose (que ce nombre) je considère cependant que la mobilisation aurait pu être plus importante eu égard aux réactions que la structure vieillissante de Kerlaouena suscitent. Mais c'est ainsi.

Très concrètement le commissaire a jusqu'au 20 décembre pour rendre sa copie en analysant tous les éléments qui sont en sa possession à ce jour. Elle est d'ailleurs venue aujourd'hui conclure cette première étape en Mairie avec mon directeur général des services. Des précisions, des questionnements nouveaux, des documents supplémentaires à fournir... dernière étape avant sa propre décision laquelle sera donnée au Préfet du Finistère qui suivra, ou non, la position recommandée.

Ce dossier est si vieux (2009), si usant et au final si urgent pour les résidents; que je souhaite de tout coeur que la ville puisse avoir le feu vert pour une expropriation à défaut d'avoir pu avoir une relation dite amiable sur ce foncier. Je mobilise toute mon énergie en ma qualité de président du SIVU des Rives de l'Elon pour que ce projet aboutisse. Enfin. Bien entendu si l'avis devait être négatif, ce qu'il faut prendre en compte, il en serait terminé d'une possibilité de construction sur la commune. C'est alors, et légitimement, vers Guipavas qu'il faudra se tourner. Si tel devait être le cas  je m'engage à saisir la population par voie de référendum sur le transfert ou non de notre EHPAD et Foyer Logement.

 

NB : d'autres lieux ont été proposés. Par la Mairie, par les propriétaires et parfois des habitants. Hélas tous ont une spécificité qui ne leur permet pas d'accueillir une structure sur les 12 000m2 nécessaires, a minima. Les éléments ont été transmis au commissaire.

Capture d’écran 2015-11-25 à 14.07.21.png

Le lieu de l'implantation : coeur de bourg, rue du Commandant Charcot.

15:47 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

dimanche, 15 novembre 2015

La douleur et la force.

Les mots manquent pour exprimer, chacun à sa façon, ce qu'il ressent suite aux dramatiques attentats du 13 Novembre 2015. Des initiatives ici et là veulent naître pour manifester son soutien à la ville de Paris, à ses habitants et surtout aux familles, nombreuses, des victimes.

Surtout, l'écrasante majorité d'entre vous veut tenir tête à ces personnes qui propagent peur, tristesse, chaos et malheur. Et vous avez raison.

Cependant, en tant que Maire j'ai reçu des consignes claires, précises et indiscutables du Préfet du Finistère qui recommande autant que faire se peut de ne pas se rassembler de manière "trop importante" afin de ne pas avoir à mobiliser les forces de l'ordre ailleurs que là où nous en avons besoin (salles de spectacles, aéroports Brest-Bretagne, terminal ferries à Roscoff...).

Je rappelle que l'état d'urgence a été décrété sur tout le territoire français.

Bernard Cazeneuve, Ministre de l'Intérieur, a transmis le message du Président de la République : les services publics devront respecter une minute de silence demain, lundi, sur leurs lieux de travail. Cela comprend toutes les fonctions publiques, l'Éducation Nationale. J'ai souhaité donner l'occasion aux habitants, aux citoyens de venir se joindre aux agents de la ville, demain à 12h00, Place de la Libération à l'Hôtel de Ville. En fonction de vos souhaits, de vos agendas, je vous convie à venir témoigner de votre douleur pour notre pays et de votre force pour nous en sortir.

Je me permets également de vous transmettre un commentaire du New-York Times. Comment la France est vécue là-bas.

Capture d’écran 2015-11-15 à 11.17.10.png

Traduction :

"La France incarne tout ce que les fanatiques religieux du monde détestent : la joie de vivre par une quantité de petites choses : le parfum d'une tasse de café et des croissants le matin, de belles femmes en robe souriant librement dans la rue, l'odeur du pain chaud, une bouteille de vin que l'on partage entre amis, quelques gouttes de parfum, les enfants qui jouent dans les Jardins du Luxembourg, le droit de ne croire en aucun dieu, de se moquer des  calories, de flirter, fumer et apprécier le sexe hors mariage, de prendre des vacances, de lire n'importe quel livre, d'aller à l'école gratuitement, jouer, rire, se disputer, se moquer des prélats comme des politiciens, de ne pas se soucier de la vie après la mort. Aucun pays sur Terre n'a de meilleure définition de la vie que les Français"

Capture d’écran 2015-11-15 à 11.20.33.png

11:00 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

mercredi, 04 novembre 2015

Suppression du PAN306 : réunion publique programmée.

Annoncer cette réunion publique c'est un peu comme si j'annonçais déjà le démarrage des travaux. Ou presque. Et pourtant c'est bel et bien un moment important dans cette longue période qui s'ouvre.

Vendredi 13 novembre, à 20h30, je ne peux qu'inviter tous les habitants désireux de s'informer sur la suppression du passage à niveau 306 (PAN 306) à se rendre à l'Astrolabe pour la présentation du projet qui a été retenu avec la métropole, Réseau Ferré de France et l'État. Etape obligatoire dans ce qui n'est pas une enquête d'utilité publique mais qui s'en rapproche, la population pourra, légitimement, donner son avis sur le futur tracé et aussi poser des questions, elles aussi légitimes, sur les travaux, les conditions de circulation pendant la phase opérationnelle...

Une présentation "papier" type exposition sera  d'ailleurs disponible à l'Hôtel de Ville et à l'Hôtel de Métropole pour celles et ceux qui ne peuvent se rendre à l'Astrolabe le vendredi 13 novembre prochain (dès demain). C'est fondamentalement l'un des moments forts de la mandature métropolitaine et municipale tant par le coût de la transformation (près de 11 millions d'€) que par le changement d'entrée de ville que cela va induire. La ville tout comme celle de Brest fête les 150 ans de l'arrivée du train cette année : ce sera donc aussi cette année la disparition de ce que tout le monde considère comme une anomalie historique et qui aura coûtée, hélas, la vie à plusieurs personnes. J'espère que cette soirée saura attirer votre attention et que vous prendrez le temps de venir visualiser les changements. Et bien entendu poser vos questions le cas échéant!

A titre personnel, voilà 6 ans que je lutte conjointement avec la métropole pour cette suppression, là où tous avaient échoués. J'en avais fait un cheval de bataille. La bataille du rail. Nous y sommes.

Retrouvez l'article de 2009 ICI

Détail sur Brest métropole

Capture d’écran 2015-11-04 à 10.12.12.png

Capture d’écran 2015-11-04 à 10.12.45.png

10:20 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

dimanche, 11 octobre 2015

La France des solutions : Le Relecq-Kerhuon à l'honneur.

Dans l'édition dominicale de Ouest France, une rubrique spécifique : La France des solutions. J'ignore si la ville et ses actions mérite d'y figurer mais il m'est apparu nécessaire de vous informer que la presse et d'autres partenaires s'intéressent de près à ce que Le Relecq-Kerhuon peut engager comme démarches "gagnantes-gagnantes" pour assurer une continuité dans les investissements nécessaires pour la pérennité d'un territoire.

Une fois que j'ai pu dire que j'étais contre cette baisse violente des dotations, que faire? Se lamenter? Certainement pas. Alors, comme indiqué dans le post concernant le précédent conseil municipal, une explication détaillée de ce qui a motivé l'équipe municipale. Me voilà VRP de notre ville. Et ça marche.

 

Retrouvez l'article en format .pdf ICI

Capture d’écran 2015-10-11 à 11.58.26.png

12:07 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

vendredi, 09 octobre 2015

Espace La Gare : sur les rails demain.

J'en ai parlé... Nous en avons parlé... Ils ont en parlé... Et nous voilà arrivés sur le quai pour reprendre certaines métaphores qui ne manqueront pas d'alimenter les commentaires ici et là. L'Espace Gare sera officiellement livré et inauguré demain dès 14h00 et jusqu'à 1 heure du matin avec tout ce qu'il faut pour faire la fête.

Dans Le Télégramme de ce jour la part belle y est faite autour de cet évènement automnal : et c'est tant mieux car chacun doit et peut se l'approprier. Même si je m'en doutais un peu j'apprends avec plaisir et malice par Herwann Hasseh que ce projet est unique en France et permet déjà d'avoir un oeil aiguisé sur ce qui va s'y dérouler. Là encore, c'est tant mieux pour notre cité bretonne! Du reste, l'on ne pourra pas dire ni écrire que l'on ne sait pas comment s'y rendre : c'est simple, suffit de prendre le train et de s'arrêter à....la gare de Kerhuon grâce au TER (15 A/R par jour!).

Il s'agit cependant de revenir un tout petit peu en arrière, se replonger dans les archives de la ville, demander à ma secrétaire d'exhumer les comptes rendus des conseils municipaux de 2006 et 2007 puisque ma mémoire, encore vaillante, se souvient d'une intervention de ma part lorsque j'étais, du haut de mes 27 ans, conseiller municipal de l'opposition. Et voilà ce que j'y ai trouvé : "Je regrette la disparition programmée d'un bâtiment de 1865 alors que le débat avait eu lieu ici même pour la Mairie datant, quant à elle, de 1936. On laisse disparaître un bâtiment qui a une histoire et oui aurait pu accueillir autre chose que des logements. Certaines ville ont réhabilité leur gare en d'autres projets". Cette intervention date du 13 décembre 2007 et je demandais à Monsieur le Maire de tout faire pour conserver cette pépite de l'histoire avant d'en décider de son funeste sort. Je serai rejoint par les membres de l'association des Amis de la Maison des Kerhorres en janvier 2008. Mars de la même année arrive et je deviens le Maire. L'une de mes premières décisions sera d'arrêter le processus de démolition. La suite vous la connaissez, pour celles et ceux qui ont suivi l'actualité de ce blog.

Nous voilà donc en 2015 et nous livrons un bâtiment culturel qui va attirer du monde, beaucoup de monde dans l'univers de la danse, du spectacle. Mais aussi des élus curieux de voir ce que nous sommes capables de faire. Je ne peux que vous inviter à y venir. Nombreux, dès demain!  

 

Cliché pris en 2009 suite à une visite du bâtiment.

Capture d’écran 2015-10-09 à 15.04.57.png

6 années plus tard...

Capture d’écran 2015-10-09 à 14.49.56.png

15:11 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | | | |