Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 juin 2015

Suppression du passage à niveau : phase de concertation

Hier se tenait le conseil de la métropole. Dès 16h00 les élus ont siégé et ont débattu sur 105 délibérations, tout cela nous menant à 21h00... De quoi faire et de quoi dire! Outre la délibération visant à acter la candidature de Brest pour les JO de 2024, le compte administratif de la métropole et le débat sur le rapport de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) qui, entre nous soit dit valide la bonne gestion de la métropole, il y avait aussi la délibération numéro 67 qui concernait plus précisément le passage à niveau.

Lors de sa présentation aux élus j'ai pu débuter ainsi "Incantations depuis plus de 30 ans aux actes concrets en 2015", car fondamentalement cette délibération visait à ouvrir la phase de concertation avec le grand public, les associations et le monde économique concerné (en l'occurrence la SCARMOR). Et ce n'est pas rien car c'est une étape obligatoire, légale et surtout nécessaire pour présenter le projet retenu, écouter les doléances et en tenir compte pour amender le projet si besoin.

Suppression du PAN actuel, création d'un pont rail, création de murs antibruit, déviation routière et également ce que nous souhaitions : création d'un passage souterain pour les seuls modes doux à savoir les piétons, les cyclistes et personnes à mobilité réduite. Ladite délibération a été soutenue à l'écrasante majorité puisque tout le conseil sauf une élue (Mme Berrou-Gallaud élue d'opposition au Relecq-Kerhuon) n'a pas voté favorablement. Les enjeux sont colossaux, notamment sur la sécurité des personnes. J'ignore donc pourquoi un tel vote. Probablement le principe de s'opposer pour s'opposer. Très regrettable. Et lourd de sens.

Qu'à cela ne tienne, le calendrier précise que cette période de concertation va s'ouvrir d'ici la fin de l'année avec présentation en amont à l'Hôtel de Métropole et l'Hôtel de Ville du Relecq-Kerhuon. Il est fort probable que nous arrêtions la séquence publique à l'Astrolabe courant octobre ou novembre 2015. Vous serez alors invités à venir participer et donner un avis, une opinion sur le projet. De même un agent métropolitain tiendra des permanences en Mairie pour ce faire. Je suis, quant à moi, très heureux de ce marquage supplémentaire. Depuis 2009 le chemin a été semé d'embuches mais nous avons, collectivement, tenu la ligne. Mieux! Réseau Ferré de France (RFF) a accepté de financer les travaux de la même manière que si ce PAN avait été classé préoccupant.

Une belle victoire en somme pour notre territoire. Si tout est parti du Relecq-Kerhuon rien n'aurait cependant été possible sans Brest métropole et il s'agit ici de le souligner. J'en ai d'ailleurs profité hier soir pour saluer le travail remarquable des agents en responsabilité sur ce lourd dossier à 11 millions d'€uros : Patrick Morlier et Philippe Ribsky. Qu'ils soient remerciés tout comme Jean-Luc Polard vice président qui supervise cela sur ce mandat et Bernard Rioual, Maire de Plouzané, sous le précédent mandat.

Merci aux élus (presque tous!) pour leur confiance également. Nous revenons de si loin...

Capture d’écran 2015-06-27 à 16.58.06.png

17:01 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

lundi, 15 juin 2015

Cale en Fête : succès colossal

La semaine avait été éprouvante pour l'équipe municipale mais nous avions décidé de participer à ce grand rende-vous de fête. T-shirt d'hommage à Eric collé sur le torse nous avons pu rappeler à chacun que l'on oublie pas un type comme lui. Le hasard du calendrier faisait en effet que la grande fête tombait après son départ : le DestoK, le concours de chateaux de sable, l'inauguration de l'estacade et le lancement de la régate des OFNI.

Le bien fou qu'a pu provoquer cette grande journée... des centaines et des centaines de promeneurs ont arpenté les 2 sites : La Cale et le parc du Gué-Fleuri dès 9h00 jusqu'à 19h00. Comme souvent les photos parlent d'elles-mêmes mais c'est toute une population qui a pu se réjouir, encore une fois, de vivre dans un endroit magnifique.

Nous et notre TitaniK avons été la risée des spectateurs mais qu'à cela ne tienne! Nous reviendrons l'année prochaine avec encore plus de talent! Ceci dit unanimité sur le radeau "le plus beau". Certes, mais on a été balayés tout de même du podium final!

La famille Kerneis quant a elle, a été très touchée de cette initiative municipale que de baptiser ce nouvel et superbe endroit de bord de mer : l'Estacade Jean Kerneis. Sans m'être attardé toute la journée à prendre l'avis de chacun, je pense que nous frisons le plébiscite avec cet aménagement sobre, de qualité mais tellement indispensable pour notre front de mer. Cela étant cette journée a été magnifique et les quelques 18 radeaux laissent imaginer une édition 2016 encore plus folle.

Désolé d'avoir fait de l'ombre à la Fête de la Frais de Plougastel mais nombreux ont préféré venir à Kerhorre au bord de l'eau. C'est ainsi! Merci au Conseil départemental et à sa présidente, Nathalie Sarrabezolles, qui, au titre du contrat de territoire a accompagné le financement de notre estacade. Je vous laisse donc admirer ces quelques clichés!

Capture d’écran 2015-06-15 à 11.06.41.png

Inauguration de l'estacade avec la famille Kerneis. Hommage à Eric.

Capture d’écran 2015-06-15 à 11.07.07.png

Voilà notre oeuvre quittant la Rue de Verdun là où il a été construit.

Capture d’écran 2015-06-15 à 11.07.28.png

Beauté du site!

Capture d’écran 2015-06-15 à 11.08.12.png

Capture d’écran 2015-06-15 à 11.06.01.png

La foule impressionnante a dépassé les plus beaux espoirs que nous pouvions avoir!

Capture d’écran 2015-06-15 à 11.09.58.png

Ce n'est que le début, mais il flotte. C'est déjà ça!

Capture d’écran 2015-06-15 à 11.10.50.png

Les ennuis commencent. Barre à gauche toute, impossible de virer à droite. Le public s'en est ému paraît-il!

11:22 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

dimanche, 07 juin 2015

Eric Chambaudie, mon ami

Eric Chambaudie.jpgUne équipe municipale, en tous les cas celle que j'ai l'honneur de diriger, ce n'est pas une addition de candidats le temps d'une campagne. Ce n'est pas juste un rassemblement éphémère le temps de proposer un programme avant que chacun, élu ou battu, ne reparte dans son quotidien. Non.

Depuis 2008 la cohésion de groupe a toujours été un enjeu essentiel de mon mandat : travailler à plusieurs, en cohérence et en transversalité. Cela permet l'émulation et la dynamique de groupe. Mieux, cela intègre tout le monde aux décisions et aux dossiers. Il se trouve également qu'en politique l'on fait de belles rencontres. De belles rencontres humaines d'une richesse absolue avec des talents, des caractères, des opinions qui peuvent varier.

J'ai eu un bol monstre en 2005 de croiser les pas d'Eric via des amis communs à Brest. Récent Kerhorre il s'investissait au niveau sportif localement : au basket précisément. On cause politique, il est attentif, il aime sa ville, il est de gauche mais pas encarté, il a un avis bien tranché sur un tas de questions. La connaissance devient progressivement un ami lorsque je lui demande de venir travailler avec les élus du mandat actuel. Parallèlement a cela il adhèrera au PS. De politique on mute vers des relations plus privées, entre "potes" ce qu'il devient assurément. Il a 37 ans et je lui demande s'il veut à présent sauter le pas et venir sur la liste que je mènerai en 2014. Il a sa famille, sa compagne, ses deux bonhommes, sa vie pro... mais il dit oui avec beaucoup d'enthousiasme et rejoint l'équipe. On gagnera tous ensemble les élections de 2014 et je lui confie sous la coupe de Renaud Sarrabezolles la fonction de conseiller municipal délégué au projet éducatif territorial.

Et là le type il va se défoncer au travail, il se mettra la pression pour réussir, pour tout comprendre, pour bien jauger et bien intervenir. Il va bosser avec les instits, les DDEN, les parents... Le type il vient me voir fréquemment me demander si je suis satisfait de son boulot : assurément c'est un très bon élu de la République. Il est connu du monde sportif, il est connu chez les commerçants locaux...

Il deviendrait rouge pivoine se trémoussant sur place s'il lisait ce message. Il avait baptisé le groupe de copains "la bande de connards" car l'on peut être élu et savoir s'amuser, ne pas se prendre la tête. Sauf que mon pote, mon ami, notre ami ben... il s'est tiré cette nuit nous laissant à nos larmes, nos douleurs et nos souffrances. Rien comparé à celles de Karine, de Tibalt et de Gabin. A 39 ans Eric a succombé.

Modestemment et via cette page, je veux lui rendre hommage, vous dire que je l'adore, vous dire que je suis meurtri, vous dire que vous aviez de la chance d'avoir un élu comme lui, vous dire que demain, après-demain ça ne va pas être simple sans lui.

IMG_9459.jpg

Pas sur la photo mais présents a proximité, sa compagne Karine et Renaud Sarrabezolles. Une de nos mémorables soirées. Ici, à La Cale, pour un BBQ improvisé le 29 juin 2014.

image.jpg

Là, c'est du complet : Renaud et Johan sont dessus.

11:13 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

dimanche, 31 mai 2015

Bien vu les secondes!

Il y a quelques semaines de cela je recevais (photo ci-dessous) un courrier fort sympathique de la part de Camille Queffelec, de Brest, m'expliquant sa récente élection comme délégué de classe en 6ème avec un score plus qu'honorable. Cette personne (fille? garçon?) me posait quelques questions et souhaitait évidemment avoir une réponse... ce que je fis rapidement, lettre manuscrite, pour lui donner quelques éléments de réponses. Notamment sur le fait de savoir si son élection lui ouvrait les portes d'une future candidature à Brest (ou ailleurs).

La démarche, touchante, méritait bien une réponse. Et personnelle qui plus est.

Qu'elle ne fut pas ma surprise d'apprendre qu'en fait il ne s'agissait pas de 6ème mais de...secondes de Kerichen et que tous les élèves de la classe s'appelaient... Camille Queffelec! En effet, cette lettre était la traduction d'une idée de professeurs de français et de documentalistes du Lycée visant à poser des questions à des "personnalités" en espérant une réponse afin de publier un livre de cette aventure : intérêt pour l'esprit civique, environnement institutionnel et économique, travail sur des lettres de correspondances à l'heure ou tout est numérique... Le président de la République, le patron de BIC, le P-DG de TF1 ont été sollicités ainsi que...le maire du Relecq-Kerhuon (cherchez l'intrus!). Mais la différence d'avec mes "collègues" retenus c'est que j'ai été invité à rencontrer les 36 élèves au sein du CDI : comme dans une arène, au coeur du dispositif, tous les élèves autour de moi et de nombreuses questions. Depuis quand ai-je voulu être maire? Ai-je d'autres ambitions? Puis-je avoir une vie privée? Ce que je pense de la réforme des collèges? Pourquoi je tiens un blog? Est-ce que je fais (aussi) du sport?...

Autant de questions qui ont reçu des réponses, filmées, franches et directes. Pas de langue de bois comme d'habitude.

Je profite de mon post pour les remercier, pour remercier le Lycée de Kerichen et les professeurs qui ont organisé cette séance. Merci pour tous les commentaires sur facebook et Twitter. J'espère avoir suscité des vocations...

Bien entendu tout cela se termine par un selfie!

Capture d’écran 2015-05-31 à 12.05.45.png

Capture d’écran 2015-05-31 à 12.06.45.png

Capture d’écran 2015-05-31 à 12.07.34.png

12:13 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

lundi, 25 mai 2015

Estacade : nouvelle vitrine sur la mer

Depuis plusieurs jours à présent un certain nombre de promeneurs ou d'utilisateurs de La Cale ont pu voir évoluer le site de l'enrochement du secteur. A ce stade la quasi totalité des travaux est terminée et la phase finale avant livraison va pouvoir débuter.

C'est une réelle satisfaction que la concrétisation de cette promesse électorale! Rendre accessible l'enrochement de la digue pour tout le monde, sans distinction et surtout en toute sécurité afin d'admirer le plan d'eau (Anse de Camfrout), les deux ponts, y pêcher ou juste s'y balader. Assurément c'est une nouvelle vitrine que la municipalité offre aux habitants et aux promeneurs et là était bien l'objectif après celui de se mettre en conformité avec l'accessibilité. Cet aménagement répondra à toutes la attentes et permettra, encore un peu plus, à La Cale d'être connue et reconnue au delà des limites de notre ville.

Il y a eu à l'automne dernier une phase de concertation avec les utilisateurs du site et une phase de travail à partir de janvier afin de lancer les travaux et d'avoir la livraison de l'équipement avant l'été. Cette estacade s'inscrit dans un schéma global de sécurité, d'attractivité et d'embellissement du site. Des cabines pour sa changer, des douches aériennes viendront compléter le dispositif ainsi qu'une chaine a fonctionnement hydraulique qui permettra de sécuriser La Cale sans que cette dernière ne devienne le temps d'un été, un parking géant...

L'image de synthèse que vous visionnerez ci-dessous ne tient pas pas compte de la pose de deux bancs ainsi que d'un mat nautique de 8m de haut afin de porter fièrement les couleurs de notre ville, de sa métropole et des associations nautiques de notre village de pirates! J'espère que vous en serez pleinement satisfait.

Enfin, et pour conclure, j'ai souhaité honorer la mémoire d'un grand passionné de la mer, un Kerhorre pure souche si connu de tous, président fondateur de l'association du bateau Kerhorre (ABK) "Mari Lizig", Jean Kernéis. La famille ayant donné son plein accord, il sera ainsi remercié pour son bénévolat et son investissement local.

Estacade2.jpg

Estacade.jpg

15:57 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |