Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 20 juin 2017

Gauche : et la suite?

A l’heure où la gauche de gouvernement vacille, où le PS a franchi une nouvelle étape par le bas; la clarté devient nécessaire. Depuis 3 semaines j’ai mûri cette réflexion visant à se remettre au travail. Du fond, que du fond, uniquement du fond. Les personnes importent, à ce stade, très peu. Cette tribune vise à poser un canevas mais elle a au moins un mérite : les choses sont dites, sont claires et sont précises.

Dans l’idéal, cette tribune serait le préambule de ce nouveau parti que j’appelle de mes voeux. Le PS existe encore mais tout est à reprendre. Sans déni, sans détour cette production ouvre la porte au travail collectif. Volontairement j'ai remplacé le nom du parti par "parti politique" car la remise à plat passe, aussi, par cela.

Bonne lecture, bon débat, bonnes réactions. Attendues.

Yohann Nédélec.

« Notre parti politique est de gauche. Il récuse le principe comme quoi la gauche et la droite seraient identiques. Notre parti politique recherche avant toute chose la justice sociale pour chacun, l’égalité à tous les niveaux de la société française et un développement durable et écologique de ses actions sans quoi son avenir serait altéré. Notre parti politique revendique la volonté de réduire durablement les inégalités, non pas en détricotant le système existant mais en l’améliorant pour le rendre plus juste et plus protecteur pour les plus démunis. Que chacun progresse, n’oublier personne. En effet, il ne faut pas ignorer qu’il y a 40 ou 50 ans c’étaient ces mêmes français qui avaient lutté pour faire progresser leur statut, leur vie, leur environnement. Notre parti politique assume et encourage la solidarité des plus aisés envers les plus démunis. Notre parti politique fait sien le principe de la solidarité et de la répartition des richesses. Notre parti politique accepte et accompagne l’économie de marché en voulant la réguler, la mettre au profit de toutes les françaises et français de métropole, de la France ultramarine et des français de l’étranger. Il souhaite se réapproprier et actionner la valeur travail, véritable force collective. Notre parti assume son objectif de gouverner la France avec comme tryptique : la liberté de faire, de penser, de créer, de vivre sa religion et ses opinions, de vivre sa vie comme il/elle l’entend ; l’égalité pour tous les français face aux services de l’Etat, et la garantie du traitement qui lui est du; la Fraternité entre tous les français dans un principe de laïcité réaffirmé. Notre parti politique est un parti Pro-Européen. Notre parti politique a pour objectif d’être aux avants gardes de mouvements majeurs qu’ils soient sociaux, sociétaux, financiers et économiques, géopolitiques et, bien entendu écologiques. Notre parti est résolument progressiste et réformateur et se veut être la pierre angulaire du rassemblement de la gauche de gouvernement en abandonnant toutes références dogmatiques et idéologiques. Notre parti politique se veut être pragmatique sur les défis et les réponses apportées mais il doit être contemporain et résolument tourné vers l’avenir »

Capture d’écran 2017-06-20 à 18.00.09.png

18:15 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

dimanche, 18 juin 2017

Législatives 2nd Tour : Résultats Le Relecq-Kerhuon

Inscrits : 9247

Votants : 4021

% Participation : 43,48%

% Blancs et Nuls : 14,20%

------------------------------------------------------------

 

1. P. LECLERC (Les Républicains-Udi) : 32,67 %

2. G. MELCHIOR (La République En Marche) : 67,33 %

 

IMG_8836.jpg

 

19:21 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

jeudi, 15 juin 2017

Dimanche : la pluralité et le sérieux avant tout

Je ne suis pas électeur de la 1ère circonscription du Finistère. Cependant je peux avoir un avis. J'ai suivi la quasi totalité des débats entre les finalistes du second tour en Finistère et celui d'hier soir à Quimper, avec Le Télégramme, Tebeo et France Bleu me laisse pantois. Toujours difficile de porter un jugement car il s'agit de personnes, mais je ne vois simplement là que l'expression politique. Le mieux étant que vous jugiez par vous même.

Mon inquiétude croît dans le sens où les sondages annoncent 450 députés En Marche. Et de ce que j'en sais la prestation d'hier soir n'est pas unique : elles se généralisent partout en France. 

Si je devais voter sur la 1ère circonscription je voterais pour Jean-Jacques Urvoas, sur la 8ème ce serait Michael Quernez et enfin Jean-Luc Bleunven sur la 3ème circonscription.

Et puis zut (pour pas dire autre chose!!) c'est sérieux ce vote!


11:22 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |