Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 10 janvier 2017

Primaires de la Gauche : où voter?

Les 22 et 29 Janvier les citoyens désireux de participer à la primaire de la gauche sont invités à venir voter dans les bureaux de votes prévus à cet effet. Attention, j'ai souvent entendu que les électeurs pensaient se retrouver dans les mêmes bureaux de votes que pour les élections dites "traditionnelles" ce qui n'est pas le cas pour ces scrutins. Un site est dédié pour tout un chacun et il suffit de rentrer d'abord son code postal puis son adresse pour connaître le lieu du scrutin : ainsi aucune raison de dire "je ne savais pas où voter".

L'enjeu primordial est la participation : il est important de se déplacer pour voter tout comme le peuple de droite a su le faire pour élire son représentant; cela permet la dynamique et cela permet de créer l'élan nécessaire pour tenir cette longue route jusqu'au 1er tour des présidentielles soit le dimanche 23 avril 2017. De mon point de vue on ne peut pas se plaindre et ne pas participer au vote. Il y a des propositions, il y a des convergences, il y a des différences; mais nous concernant il y a la volonté de bien expliquer, plus que jamais lorsque l'on voit le programme de François Fillon, qu'il y a une différence entre la droite et la gauche comme l'expliquait Bernard Cazeneuve dimanche dernier lors d'un déplacement.

Au Relecq-Kerhuon, pour des raisons de praticité et comme en 2011, ce sera l'Hôtel de Ville : salle des réceptions et salle des commissions toutes deux accessibles aux personnes à mobilité réduite et surtout permettant de mettre les électeurs à l'abris en cas de pluie afin de mieux circuler dans le bureau de vote. La droite locale a tenté une vaine polémique (qui nous a d'ailleurs fait une belle publicité sur le lieu et le nombre de bureaux!) oubliant que je leur avait déjà dit, en 2011, que lorsque leur mouvement organiserait à leur tour une primaire, de la même manière l'Hôtel de Ville "maison du peuple" par essence, serait également mis a disposition... Ils ont préféré aller à la Longère. C'est leur choix.

Venez donc voter :

1. Pièce d'identité.

2. Une pièce de 1€

3. Vous choisissez.

4. Vous émargez. 

 

LIEN SUR LE LIEU DE VOTE ICI

 

Capture d’écran 2017-01-10 à 12.12.10.png

12:18 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

vendredi, 06 janvier 2017

Manuel Valls dans le Finistère : les élu(e)s s'engagent

Nous soutenons Manuel VALLS !

Nous, élus socialistes finistériens, soutenons Manuel VALLS, dans le cadre des primaires pour l’élection présidentielle de 2017.
Nous pensons qu'une primaire de gauche réussie est une condition indispensable pour permettre la présence au second tour de la présidentielle d'un candidat de gauche, et ainsi offrir une autre perspective que la régression sociale proposée par la droite ou le chaos des solutions extrémistes.

Nous plaçons notre confiance en un homme de convictions à même de faire rayonner les valeurs fortes de la gauche et de créer le nécessaire rassemblement autour de nos valeurs partagées.
Nous apportons notre soutien à un candidat qui saura s’appuyer sur les réussites du quinquennat de François Hollande et procéder aux nécessaires ajustements pour l'avenir. Nous n'oublions pas les nombreuses avancées, en particulier la garantie jeunes, les 60 000 enseignants supplémentaires, le mariage pour tous, le compte pénibilité, la retraite préservée, la COP 21, etc....

Avec Manuel VALLS, nous partageons pour l'avenir l'ambition d'une France rassemblée et solidaire qui mette clairement en avant la protection des plus humbles et des plus faibles par un système de protection sociale collectif et solidaire, l’égalité des chances par une éducation nationale confortée et modernisée, la cohésion nationale par une République laïque exigeante mais ouverte, la préservation de la planète par une politique plus résolue de lutte contre le changement climatique, la construction d’une Europe forte, plus protectrice et clairement investie dans la dimension sociale.

Homme d'expérience (Maire durant 10 ans, député,...) Manuel VALLS a démontré dans la fonction de 1er Ministre de la France, d'incontestables qualités d'homme d'Etat. Cette expérience nous paraît être un atout essentiel dans la période troublée dont la France et l'Europe ont à connaître depuis quelques années.

Nous appelons par conséquent les électrices et électeurs du Finistère à nous rejoindre dans le soutien actif à la candidature de Manuel VALLS pour les primaires de gauche. ( finistereavecvalls@gmail.com)

Ci dessous, la liste des premiers soutiens déclarés parmi les parlementaires et élus du Finistère :

Présidente du Département du Finistère : Nathalie Sarrabezolles

Ministre : Jean-Jacques Urvoas

Députés : Patricia Adam, Gilbert Le Bris, Marie-Thérèse Le Roy

Sénateurs : Maryvonne Blondin, François Marc

Elus (par ordre alphabétique) : Olivier Bellec (Maire de Tregunc), Jean-Luc Fichet (Maire de Lanmeur, président de Morlaix Communauté), Laurence Fortin (Maire de La Roche Maurice, Vice Présidente de la Région), Yvon Hervé (Maire de Ste Sève), Jérôme Le Bigaut (Adjoint au Maire de Clohars- Carnoët), Gael Le Meur (Conseillère régionale et municipale de Concarneau), Nicolas Le Néen (Conseiller municipal Landerneau), Annie Loneux (1ere Adjointe au Maire de Plouégat Guerrand), Jacques Meudec (Conseiller municipal de Guiclan), Sébastien Miossec (Maire de Riec-sur-Belon, président de Quimperlé communauté), Yohann Nédélec (Maire de Le Relecq-Kerhuon, Vp Brest métropole), Jean Hubert Pétillon (Maire de BRIEC), Michael Quernez (Maire de Quimperlé), Forough Salami (vice présidente Conseil Régional)

Louis Le Pensec (Ancien Ministre)

Rejoignez-nous!

Capture d’écran 2016-12-19 à 09.02.35.png

11:13 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

mardi, 03 janvier 2017

Une République Forte, une France juste.

Depuis ce matin le programme de Manuel Valls est disponible sur Internet suite à sa conférence de presse et je le relaye avec plaisir auprès des lecteurs et ceux qui voudront, par la suite, le partager également. La priorité demeure la mobilisation des français les 22 et 29 janvier : venez voter massivement à la primaire de la gauche afin de faire un choix clair, ferme, précis et ambitieux pour affronter la droite libérale qui cassera notre modèle social et l'extrême droite qui ne vit que dans le passé avec des propositions d'un autre âge.

Manuel Valls a proposé, vous le lirez, un projet qui, justement, est clair, ferme, précis et ambitieux avec la République comme élément central : une République garante de ses services publics, qui protège les plus jeunes et les plus démunis, qui affirme dans sa constitution un volet précis sur la laïcité, qui prend en compte les évolutions notamment avec les travailleurs indépendants. L'Europe reste, et c'est heureux, une valeur porteuse d'avenir. Je ne vais pas, ici, faire le détail de ses propositions. Vous pourrez les lire, les commenter. Le débat doit être riche, il doit aussi confronter les visions tout en respectant les uns et les autres. Être dans la primaire est un acte important, courageux et démocratique : que les 7 candidats en soient remerciés. Toute aventure solitaire s'apparente ni plus, ni moins, à mettre en avant un ego démesuré avec le "moi je" comme seul programme et se satisfaire d'émotions individuelles.

Plus vous viendrez voter les 22 & 29 plus l'élan sera fort et plus les visions différentes de la droite, de l'extrême droite et de la gauche seront franches. Choisir c'est bien! En toute connaissance c'est mieux. Bonne campagne, bonne primaire et à bientôt dans nos bureaux de vote.

Retrouvez ici le programme de Manuel Valls : EN LIEN ICI

Retrouvez-nous sur Facebook , sur Twitter ou contacter nous finistereavecvalls@gmail.com

Capture d’écran 2017-01-03 à 16.46.00.png

16:53 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

samedi, 31 décembre 2016

Belle et heureuse année 2017!

Chers lectrices, chers lecteurs,

Je vous invite à visionner ma vidéo de voeux pour l'année 2017. Je vous la souhaite passionnante, originale, belle et pleine de surprises qui sauront vous surprendre. Sur un plan politique, saisissez-vous de votre bulletin de vote pour vous exprimer à 3 reprises : la primaire de la gauche dans 3 semaines, l'élection présidentielle en avril-mai et, enfin, les législatives en juin. La démocratie ne peut fonctionner sans vous : rendez-vous massivement dans vos bureaux de vote!

A très bientôt et encore le meilleur pour une année qui sonne bien : 2017.

Yohann Nédélec.

13:10 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

vendredi, 16 décembre 2016

Savoir dire, modestement, merci.

"République des copains", "faites ce que je dis, pas ce que je fais", "collusion"... Autant de phrases toutes faites qui ont émaillé la presse et alimenté certains réseaux sociaux lorsque l'information de la présence de Renaud Sarrabezolles à la direction du SIVU pour un intérim a été connue. Celui qui aurait été l'impétrant quittera le siège du SIVU* le 23 décembre prochain et j'ai trouvé nécessaire et justifié d'adresser à mes lecteurs quelques lignes notamment pour le remercier.

Flash Back : quand je prends la présidence du SIVU des Rives de l'Elorn en mai 2014 j'ignore (que ça plaise ou non à mes détracteurs) la situation réelle de l'établissement. La Chambre Régionale des Comptes viendra, pendant 6 mois, inspecter les comptes, les marchés, le fonctionnement de notre structure commune à Guipavas et au Relecq-Kerhuon. Il en sortira ce que vous connaissez déjà : dette abyssale, fonctionnement pléthorique de la direction, illégalité de fonctionnement dans le cadre d'un SIVU, marchés publics tronqués, salaire versé de manière "indue"; bref une situation plus que tendue. Je fais appel en décembre 2015 à Renaud Sarrabezolles pour remplacer un agent qui s'en va en congés de maternité : sur le pôle ressources humaines. Dans la foulée, j'apprends début 2016 que le directeur se met en arrêt pour un long moment. Dès lors je demande, in extremis à Renaud d'étendre son champ d'intervention pour assurer un suivi précis et, surtout, remettre de l'ordre. Choix porté et assumé. Dans une situation inextricable comme celle là, l'on a besoin d'un homme/femme de... confiance car cette dernière aura été sérieusement écornée les mois précédents.

Aujourd'hui les mesures ont été prises, travaillées par la direction. Le comité syndical dans son pluralisme a validé les propositions, pas toujours évidentes, de la direction. La dette va fondre et retrouver sous 1 à 2 ans un niveau tout a fait acceptable, le code des marchés a été respecté et une nouvelle charte a été votée, l'emploi est maintenu malgré le serrage de vis, un dispatch cohérent des besoins a été présenté, un nouveau cadre légal de gestion de nos établissements est également présenté aux élus, le portage de la nouvelle structure (rendu impossible par le SIVU seul pour cause d'endettement record) est sur les rails, les bilans d'activités ont été votés et, tout de même, le poste sur lequel l'intéressé était assis est supprimé. Suite à ses propres recommandations afin de répartir les euros économisés sur les autres sections.

A ceux qui se cachent derrière des pseudos, à ceux qui n'ont aucun courage de venir affronter la réalité, à ceux que je connais bien, fatalement, mais qui préfèrent créer un avatar sur les réseaux sociaux pour lâcher les chevaux, à ceux qui ont hurlé avec les loups en mars 2016 (y compris dans ma propre famille politique), à ceux qui ont alimenté la polémique de manière basse et critiquable : venez, au moins, vous rendre compte de l'ambiance, des résultats et des conséquences du nettoyage des écuries d'Augias. Et pour certains, qui se reconnaitront même si leur pseudo les rend invisibles, vous pouvez baisser votre regard sur votre clavier.

Alors, modestement, je lui dit merci. Un merci qui a été présenté jusque dans les rangs des oppositions Guipavasiennes et Relecquoises (certes par de tous évidemment...) et pour conclure; ce n'est pas parce que l'on est élu par ailleurs que l'on a plus le droit de travailler, ce n'est pas parce que l'on porte un nom que l'on doit être banni, ce n'est pas pace que le suffrage universel vous a désigné que la "magouille" est au prochain virage.

Ce que je constate quant à moi c'est que le boulot a été fait pendant 1 an, que tous les voyants sont au vert, que l'ambiance sociale est rétablie et que les 3 structures abordent sereinement l'avenir. Ce jour, je pense au personnel qui peut à présent souffler, qui peut être rassuré et envers qui j'ai une immense considération. Et à mes néfastes contemplateurs : "ce qui ne tue pas rend plus fort

Capture d’écran 2016-12-16 à 10.25.27.png

 

* : SIVU, Syndicat Intercommunal à Vocation Unique : organisme qui gère les 3 établissements EHPAD et Foyer Logement de Guipavas et du Relecq-Kerhuon.

10:26 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | | | |