Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 21 janvier 2018

Budget 2018 : nous vous invitons à venir comprendre!

Je n'ai de cesse avec l'équipe municipale de vouloir expliquer et de faire mieux appréhender bon nombre de questions et notamment la question liée aux finances municipales. Nous avons décidé d'organiser jeudi prochain à la Maison Municipale des Associations Germain Bournot une réunion sur ce sujet avec la volonté d'être les plus pédagogues possibles et, également, parce que c'est un sacré enjeu sur ce sujet : d'être les plus intéressants sans tomber dans des masses de chiffres et autres courbes qui donnent parfois le sentiment de noyer le poisson...

Un budget municipal comme celui de votre ville c'est quelques 16 millions d'euros et il y a tout à faire avec : les salaires des agents, l'entretien courant, les factures d'énergies, les investissements nouveaux et l'entretien du partrimoine, le fonctionnement des services : restauration scolaire, sports, culture, urbanisme, les écoles... Et en face il doit y avoir des recettes car, je ne le dirai jamais assez, à ceux qui nous donnent des leçons (État) nous, villes, nous devons être à l'équilibre, interdiction absolue d'être en négatif ou en déficit. Lorsque l'on sait que l'État vit à découvert toute l'année (déficit de 68 milliards en 2016), fatalement, c'est beaucoup plus facile de donner des ordres surtout lorsque l'on ne respecte pas ce que l'on donne comme conseil. Bref, les dotations, les impôts, les recettes diverses pour "boucler" le budget. C'est ce que nous vous proposons jeudi prochain dans une nouvelle salle mise à disposition afin de mieux se rendre compte la concrétisation de l'exécution du budget 2017. Et puis nous nous voulons novateurs et nous pensons également aux personnes intéressées qui n'osent pas prendre la parole en public. Un numéro de téléphone sera proposé afin d'expédier des SMS durant la soirée au modérateur qui sera présent : nous y répondrons donc sans filtre.

J'espère vous y voir nombreux, nous conclurons avec un Thé/café afin de mieux échanger les uns les autres en face à face.

Cette soirée sera co animée par Laurent Péron, Adjoint au Maire aux Finances, Magali Salaun Scouarnec, Directrice du pôle financier de la ville et par moi même.

Article Le Télégramme : ICI

Capture d’écran 2018-01-21 à 11.50.09.png

Capture d’écran 2018-01-21 à 11.58.04.png

12:01 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

jeudi, 11 janvier 2018

Transports, déplacements et Rade : gros chantiers.

Le président François Cuillandre a donc décidé d'effectuer un remaniement profond de sa majorité et vous avez, sans doute, pu en prendre connaissance dans les journaux quotidiens.

Me concernant j'hérite de la délégation des Transports, des déplacements et de la Rade; en plus du Pays de Brest que je conserve.

Je suis déjà pleinement investi dans cette nouvelle mission et je n'ai pas attendu les félicitations des uns et des autres pour me rendre sur le terrain dès hier matin à partir de 7h30 jusqu'à 12h00 où j'ai pu effectuer la tournée globale des équipements liés au transport en commun, Bibus pour être très précis. La directeur du groupe m'a accompagné pour aller à la rencontre des salariés (avec lesquels j'ai pu notamment m'entretenir comme les vérificateurs (ancien contrôleurs) ou bien les agents des centres opérationnels) et visiter les structures. Fatalement j'ai beaucoup appris. Celui ou celle qui dirait qu'il ou elle connaît déjà tout serait bien immodeste. Et ce fut un grand plaisir. Aussi instructif qu'important. Ensuite c'est toute la direction déplacement de la métropole, ainsi que les agents, que j'ai pu rencontrer afin de poser les bases d'une collaboration fructueuse avec les sujets qui pointent le bout de leur nez : l'ascenseur urbain, le transrade que nous souhaitons mettre en place entre la métropole et la presqu'île, la future délégation de service public pour les transports sans oublier la politique de déplacements en vélo, pour les piétons et la sécurité routière. Et je vais continuer avec les acteurs de la Rade pour laquelle j'ai beaucoup d'ambition, du stationnement.

C'est un vaste chantier que j'aborde avec beaucoup d'enthousiasme et de motivation tant le sujet est passionnant.

Je salue et remercie bien sincèrement François Cuillandre pour sa marque de confiance. Il s'agit de bien l'écrire. Et puis mettre un marin du transport passagers à deux délégations... transport et rade, je dis chapeau!

Capture d’écran 2018-01-11 à 12.29.07.png

le centre de Kergonan

Capture d’écran 2018-01-11 à 12.29.14.png

Le centre d'entretien du Tramway à Portes de Plouzané

Capture d’écran 2018-01-11 à 12.29.26.png

Station du Téléphérique Capucins.

Capture d’écran 2018-01-11 à 12.29.37.png

12:40 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

dimanche, 31 décembre 2017

Belle et heureuse année 2018

Capture d’écran 2017-12-31 à 10.36.24.png

10:54 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

vendredi, 29 décembre 2017

Démographie : Le Relecq-Kerhuon au top.

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai pu lire les chiffres, dans la presse quotidienne, concernant la démographie locale. En effet, Le Relecq-Kerhuon se distingue par une augmentation de sa population de 1,3% (11 729 habitants en population totale au 1er Janvier 2018 sur les chiffres de 2015 donc concrètement nous sommes plus proches de 11 900 aujourd'hui). Si c'est une très bonne nouvelle, ça n'en demeure pas moins "normal" car la concrétisation de notre politique locale visant à stopper l'hémorragie qui s'opérait depuis 2005 jusqu'en 2009. La ville perdait des habitants et cette information  n'est jamais une bonne nouvelle. De plus, elle vieillissait drastiquement.

Or, sans être spécialiste des données statistiques, ces signaux ont comme obligations de faire réagir les élus : c'est à cela que nous nous sommes employés depuis 2008 en actionnant plusieurs leviers. Tout d'abord celui du respect de la loi SRU (Solidarité du Renouvellement Urbain) en terme de logements sociaux. Ce seuil est de 20% et je ne suis pas peu fier de dépasser à fin 2017 les 18%.

Nous avons également travaillé avec les promoteurs pour contenir au maximum les prix au M2 du foncier afin de permettre à chacun de venir habiter la commune et ainsi "casser" cette image longtemps véhiculée de ville "riche" faisant d'ailleurs fi des plus de 6% de pauvreté sur notre territoire.

Enfin nous avons dynamisé la ville et son image à l'extérieur comme à l'intérieur : politique culturelle et d'animation riche, politique scolaire dynamique, développement des infrastructures sportives et associatives.

Mais pourquoi cette volonté? Tout simplement parce que qu'une ville qui perd des habitants et qui vieillit voit ses commerces décliner, son tissu associatif devenir moribond, ses classes fermer et devient, finalement, une cité dortoir où plus grand chose ne se passe. Et puis, finalement, les chiffres d'hier viennent corroborer ceux de l'INSEE en septembre dernier comme quoi Le Relecq-Kerhuon était devenue la ville la "plus jeune" de la métropole avec un nombre d'enfants en nette hausse : ceci est donc un signe prometteur mais qui nécessite cependant une vigilance de tous les instants. Il ne faut pas croire que cette tendance est gravée dans le marbre. D'ici 4 à 5 ans la ville peut très bien repartir à la baisse avec les conséquences que l'on connaît : baisse des dotations et disparition de son attractivité.

A l'heure où le Gouvernement se désengage de manière phénoménale en remettant en cause les lois de 1982 de Gaston Defferre sur la décentralisation je constate que nous n'avons plus qu'à compter sur nous mêmes pour regarder l'avenir. Si la ville ne dispose plus qu'à peine 2% de surfaces constructibles il s'agit donc d'être inventif pour toujours progresser sans que "le" chiffre ne devienne une fin en soi. Il s'agit de conserver le cadre de vie, protéger les zones naturelles mais, en parallèle, poursuivre notre développement de manière intelligente et concertée.

Cependant 2018 démarre bien pour notre ville!

Capture d’écran 2017-12-29 à 10.29.51.png

10:31 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

jeudi, 07 décembre 2017

Mais qui me veut du bien?

Bouteille à la mer ou simple réponse à ma question, je pose cela ici, ce soir, sur mon Blog.

Il arrive des choses insolites, étonnantes, originales : j'en ai eu mon lot. Mais voilà. Une situation se rejoue régulièrement sur le pas de ma porte, à mon domicile. Columbo, Derrick, Inspecteur Gadget : prenez vos meilleures loupes et vos meilleurs limiers car je souhaiterais découvrir, de manière sérieuse, qui me veut autant de bien au point de déposer régulièrement des cadeaux et autres présents devant ma porte sans laisser de mot, de billet. Bah oui car ces derniers temps j'ai plutôt eu le loisir de recevoir des huissiers pour des convocations au tribunal de la part d'habitants bien intentionnés au point d'ailleurs que ces derniers en arrivent à me tutoyer, c'est dire! Bref.

En effet, il m'arrive actuellement une histoire totalement folle depuis plusieurs semaines sans que je ne sache l'expliquer : d'où ce billet si d'aventure quelqu'un me faisait une farce. Comme vous pourrez le voir sur cette note, via les photos, je suis fréquemment livré en cadeaux et autres aliments. Ce n'est jamais régulier sauf le week-end dernier ou, en 3 jours, 3 cadeaux déposés devant la porte : un sapin de noël en bois, une carte de voeux vierge et une composition avec bougie pour Noël. Les voisins n'ont rien vu, personne ne sait rien mais force est de constater que quelqu'un/quelqu'une décide de me nourrir et de repenser mon intérieur à l'occasion des fêtes.

Alors voilà : si vous avez une idée, une certitude; je suis preneur. Reste qu'au final je me dis qu'il me sera vraiment tout arrivé... alors comme me l'a suggéré ma mère : je vais y laisser ma liste au Père Noël, des fois que.

FullSizeRender.jpg

IMG_1500.jpg

IMG_1501.jpg

Tout n'y est pas. Il y a aussi des bières.

20:21 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |