Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 décembre 2016

Magie de Noël à Kerhorre : une déco participative.

Fêter Noël au Relecq-Kerhuon ce sera samedi prochain à l'Astrolabe : une centaine d'exposants pour vos idées cadeaux, un marché des créateurs, un village (pas de Shtroumpfs) mais néanmoins gourmand, un atelier créatif, une "murder party" digne du Cluedo à la Médiathèque en nocturne afin de retrouver les cadeaux volés du Père Noël; bref, dès 11h il y aura de quoi voir et faire sur le secteur! D'autant que mon petit doigt m'a dit que le rendez-vous de 17h30 (et après) valait le coup de manière O-BLI-GA-TOIRE pour toutes les familles. Passez-vous le mot.

Cependant une petite nouveauté (encore une) viendra poindre le bout de son nez et cela justifie cette petite note sur mon Blog : cela s'adresse à toutes les familles avec de jeunes enfants. Vous l'aurez peut-être noté mais Place Jeanne d'Arc un immmmmmense sapin de noël a été installé pour la première fois. Ce dernier, sur sa partie haute va être décoré par les services de la ville mais l'idée a germé dans nos têtes festives de laisser tout le bas du sapin en décoration...participative! Dès lors nous avons rajouté quelques tables au Marché de Noël et nous sommes prêts à vous accueillir samedi après midi pour que vous ou vos enfants et petits-enfants  confectionnent eux-mêmes leurs boules de Noël lesquelles seront stockées et nous donnons rendez-vous dimanche matin à 11h00 Place Jeanne d'Arc, autour de bonbons, pour disposer ces boules et autres décorations uniques.

Venez donc participer à la couleur de votre ville, venez immortaliser avec une photo votre participation Historique à la magie de Noël de votre ville. Sachant ce que cela peut représenter d'émerveillement pour les enfants que de participer à la féérie de Noël nous vous donnons l'occasion de jouer les premiers rôles avec eux ce week-end.

La qualité de vie dans une ville c'est aussi des petits clins d'oeil au quotidien pour que vous soyez satisfaits. Le rôle des élus et des services c'est d'avoir les idées et de les mettre en musique. Le service culture-animation est de ce point de vue, exceptionnel; quant aux services techniques heureux de participer à quelque chose de nouveau pour la population.

Capture d’écran 2016-12-08 à 13.33.49.png

Capture d’écran 2016-12-08 à 13.51.32.png

Quelques boules, du papier spécifique, des crayons, des paillettes, des frisottis de Noël et vous serez prêts pour décorer le sapin de 7 mètres de haut.

 

 

NB : A ceux qui se demandent pourquoi le marché de Noël se tient en intérieur et plus Place de la Résistance : l'affluence record d'il y a 3 ans nous a contraint à modifier l'implantation. Le coût prohibitif de la location de barnums pouvant accueillir dans de bonnes conditions plus de 50 exposants, nous a conduit à utiliser l'Astrolabe. Rassurez-vous : musique, décoration, ambiance, spectacles... Tout sera fait pour avoir cette magie. Et à l'abri des véhicules. De plus l'aspect météorologique n'est jamais anodin chez nous : ici tout le monde sera au sec et... au chaud.

14:00 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

lundi, 05 décembre 2016

Je choisis Manuel Valls

En renonçant à être candidat à l’élection présidentielle, François Hollande nous met face à nos devoirs.
Il fait preuve de courage et de responsabilité, pour donner à la gauche sa chance de reconquérir le coeur de nos concitoyens. A l'occasion du rassemblement de La Belle Alliance Populaire chaque congressiste a pu mesurer le respect que nous lui devons.

Il n’est pas le seul à devoir faire preuve de courage désormais.

Je n'ai pas partagé toutes les orientations du quinquennat et j'ai eu l'occasion, notamment avec la section socialiste à laquelle j'adhère, de le dire.

Pour ma part, je refuse que le projet de la gauche en 2017 se fonde sur le rejet de l’action de la gauche depuis 2012 tant il serait facile de passer par pertes et profites l'action des deux gouvernements. Il y aura eu la garantie jeune, le mariage pour tous, nous serons sous la barre des 3% de déficits, nouveaux actes de décentralisation, la retraite à 60 ans, la COP 21, création d'une banque publique d'investissement, la création de 60 000 postes dans l'Education Nationale, la réforme du temps de travail scolaire...

Je refuse que le programme du candidat de la droite et du centre puisse être mis en oeuvre avec une casse sociale en rien comparable avec ce que nous avons connu des gouvernements de droite successifs.

Mon souhait est simple et constant eu égard à mes prises de positions antérieures : le candidat qui sera victorieux des primaires de janvier devra s’adresser à ce qu’il y a de meilleur en chacun de nous, cette part d’humanisme, de bienveillance, d’ouverture qui sont cette France que nous aimons.
Il devra avoir l’autorité pour rassembler et protéger les Français.
Il devra montrer que la solidarité est bien le coeur de l’identité de la gauche.

C’est pourquoi je soutiens Manuel Valls à l'occasion des primaires de gauche pour l’élection présidentielle car il est celui des socialistes qui peut le mieux rencontrer les attentes des Français, réaffirmer la nécessité absolue de solidarité et de protections, permettre à la gauche de gouvernement d'aborder cette échéance avec confiance et  ouvrir un nouveau chemin pour les valeurs de justice, d’égalité, de progrès.

Récemment je lisais avec intérêt un article du Télégramme comme quoi, une fois la primaire passée, la leader de la droite et du centre de Brest, exigeait que son communiqué de soutien à leur champion soit édité alors qu'elle avait gardé le silence jusqu'à présent. Pour moi les choses sont claires, pas besoin d'attendre le 29 Janvier au soir pour faire un choix.

Les 22 et 29 Janvier venez voter à la primaire de la gauche. Et apportez la dynamique nécessaire à Manuel Valls.

A très bientôt 

 

retrouvez nous sur Twitter @FinistereValls

facebook : Le Finistère avec Valls

Capture d’écran 2016-12-05 à 18.37.22.png

18:40 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

jeudi, 01 décembre 2016

Sentier des Sables Rouges : qu'une histoire d'argent (encore!)

Depuis plusieurs mois à présent l'accès le long du littoral (indépendant du sujet de Baradozic même s'il est connexe) des Ponts de l'Iroise et Albert Louppe vers la plage des Sables Rouges a été coupé pour raison de sécurité. Falaise qui s'éffrite, arbres qui pourraient chuter, un hiver 2014 qui avait été ravageur; bref, pour plus de prudence la Préfecture m'avait invité à fermer, temporairement, ce superbe accès le temps de présenter un nouveau tracé empiétant chez des riverains.

Plutôt que d'avoir d'innombrables rendez-vous dans nos bureaux j'ai souhaité me rendre sur place directement (et chez les riverains) pour voir, écouter et réfléchir.

Il apparaît, avec beaucoup d'objectivité, que les recommandations sont beaucoup trop excessives et qu'un aménagement partiel est/serait suffisant. Cela ne signifie pas pour autant que partiel soit synonyme de peu couteux. Mais plutôt que de rabattre le sentier littoral dans des propriétés d'où l'on ne verrait plus la vue, mieux vaut être pragmatique. Et à l'heure où l'argent public est de plus en plus rare, tenter de concentrer sur le plus urgent. Et ce dernier se trouve être la réparation et/ou modification d'un passage sur 3 mètres de longueur là où une dalle datant de plus de 20 ans avait été posée et qui remplissait parfaitement sa mission jusqu'à présent. Sauf que, elle s'affaisse et risque à moyen terme de chuter et de couper dramatiquement la route et ce, de manière définitive. Vous le verrez sur la photo 1 ci-dessous.

De part et d'autre il s'agit juste d'apposer des rambardes classiques de sécurité, pas de nécessité d'en faire plus. Pas de nécessité non plus de (re) prendre du foncier chez les riverains. Une proposition par un cabinet a été faite : une passerelle enjambant la partie compliquée et prenant appui sur des parties fiables et fermes. 10 mètres de longueur, en bois, insérée dans l'espace. Ceci afin de sécuriser, rétablir et surtout durer dans le temps sans que nous ayons un risque d'éboulement. Entre les études et la réalisation c'est un billet de quelques 150 000€ qu'il s'agirait de débourser. A ce stade ce n'est qu'un premier jet, il s'agit de poursuivre les échanges et les réflexions. Il me semblait important de venir vous donner ces quelques éléments qui visent à informer de la situation sur site. Et quant à moi, si l'on ne me sermonnait pas, je rouvrirai dès cette semaine le sentier. Après tout, que ce soit à Crozon, au Cap de la Chèvre, en Corse ou en Côtes d'Armor, les sentiers littoraux ne sont pas des voies piétonnes comme les autres, il y demeure toujours un risque. A force de vouloir tout sécuriser à outrance on en perd le côté naturel d'un tel site...

Capture d’écran 2016-12-01 à 15.09.28.png

Photo 1 ci-dessus avec en partie basse la dalle qui glisse continuellement vers la falaise. C'est elle qui est à enjamber par une passerelle.

Capture d’écran 2016-12-01 à 15.09.44.png

En amont et en aval la largeur est tout a fait suffisante sans avoir la nécessité de décaler le sentier. Le précédent élargissement chez les riverains date d'il y a un peu plus de 20 ans.

Capture d’écran 2016-12-01 à 15.09.57.png

Cette photo illustre très bien la largeur nécessaire, et en sécurité, qui ne nécessite pas, selon moi, la fermeture du sentier. Subsiste le risque de la photo 1. Pour le reste, des balisages sont suffisants.

15:17 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

jeudi, 24 novembre 2016

Je n'y reviendrai plus

Soutenu ou critiqué j'ai été intronisé, de manière bien involontaire si ce n'est avoir dit et écrit ce que je pense, opposant 1er à la démarche de Monsieur Macron en Finistère. Lesdits écrits allant même jusqu'à Rennes... Que les choses soient bien claires : la démarche personnelle engagée par Monsieur Macron ne me dérange aucunement. Chacun peut croire en ses capacités ou non, chacun peut imaginer en lui le "sauveur" de la France ou non, là n'est pas le propos; les françaises et les français ont la totale liberté de suivre celui qui annonce une "révolution".

Mes propos ont toujours été les mêmes : lorsque vous adhérez à une association sportive, culturelle ou encore citoyenne vous avez des statuts déposés en Préfecture, lorsque vous cotisez, de facto, vous acceptez les règles de fonctionnement. Comme, également, dans un Conseil Municipal avec son règlement intérieur. Comme un code de la route, un code de l'environnement etc... Adhérer à un parti politique est un exercice similaire. L'on ne force personne à franchir le pas mais une fois que le citoyen s'engage, il s'engage donc à respecter les statuts qui fondent ce parti. En l'occurrence le Parti Socialiste. Ceci est une évidence.

Je n'ai jamais demandé d'exclusions, je n'ai jamais demandé de démissions de mes amis socialistes et camarades de longue date pour certains d'entre eux, j'ai toujours, avec constance demandé de la clarification pour celles et ceux qui adhérent à notre parti et qui s'apprêtent à faire l'inverse de ce que nos statuts disent. "Quelle vision clanique Yohann" me dit-on. Peut-être, chacun est libre; mais à aujourd'hui les statuts doivent être respectés et ce que je demande (je souhaite) c'est que les intéressés comprennent bien, eux-mêmes, que nos chemins ne sont plus tout a fait les mêmes et que l'on ne peut piocher ce qui nous arrange dans un statut (les désignations aux élections) ou dans le parti lui-même (le financement, les rouages de la machine) et écarter ce qui ne nous plairait pas (le futur candidat aux présidentielles issu de la primaire). Je n'ai aucune animosité, aucun énervement vis a vis de quiconque. Certains me dépeignent comme le faiseur de roi ou le manipulateur en sous main qui conduirait telle ou telle action : mon ego est touché mais il s'agit juste de relativiser... Les adhérents sont grands pour réfléchir seuls et agir en conséquence.

Pourquoi ce post sur ce sujet ce jour? Pour donner mon point de vue "officiel" et ainsi couper net les interprétations hasardeuses des uns et des autres, je n'ai pas de porte parole; j'ai un réseau social, un Blog que je paye et je m'exprime à la première personne car, pour encore, personne ne contrôle le cerveau qui est le mien.

Pas de cris, pas de larmes; juste du bon sens et du respect de ce qui régit notre vie au sein de notre parti. Il semble, qu'enfin, Jean-Christophe Cambadélis prenne la mesure. C'est une bonne chose. Que cette initiative soit salutaire à tous les niveaux de notre parti et que cela soit décliné et imité; le silence et l'exercice difficile d'équilibriste étant peu respectueux des adhérents qui y croient (encore!). C'est dit et je n'y reviendrai plus.

Statuts du Parti Socialiste ICI et notamment l'article 1.2.3

Capture d’écran 2016-11-24 à 10.19.16.png

10:23 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

mardi, 15 novembre 2016

Vitesse et précipitation

Que chacun se rassure, il ne s'agit pas d'un article sur les élections à venir et sur les candidatures réelles ou supputées des uns et des autres. Même si en conclusion l'on pourrait y voir des parallèles.

Ce post concerne un mal urbain qui ne cesse d'empirer année après année. Un épiphénomène me direz-vous, point du tout pourrais-je vous répondre. Conformément aux engagements pris à l'occasion de la campagne municipale et dans un souci constant d'assurer une proximité avec les usagers nous avons mis en place des réunions de secteurs afin d'informer, d'expliquer et d'entendre également les doléances des habitants. Ces moments riches d'enseignements amènent aussi à une évidence : systématiquement la problématique de la vitesse revient sur le devant de la scène avec des commentaires légitimes et des témoignages convaincants de riverains agacés par le comportement des automobilistes. Et qui plus est lorsque la schizophrénie guette lesdits chauffeurs, je veux dire par là que ceux qui demandent, parfois, des contrôles; sont ceux qui se font "choper" par la patrouille... Les bilans mensuels de la gendarmerie servent aussi à cela.

Bref, aux 4 coins de la ville vous êtes nombreux à m'interpeller pour m'avertir des vitesses excessives. Alors que faire? Coussins berlinois tels qu'installés Boulevard Clémenceau, Rue de Keriguel, Rue Lamartine (en provisoire) mais qui suscitent aussi des critiques de confort? Des plateaux comme Rue du Commandant Charcot? Des rétrécissements de voirie? Toute une panoplie s'offre à nous sans que nous puissions, hélas, faire l'unanimité sur les actions engagées. Car disons le franchement : ces comportements relèvent de l'incivilité et bien que vos élus en aient conscience il est difficile de tout maîtriser. L'aide précieuse de la gendarmerie est un "plus" salutaire. En attendant, plutôt que de faire pousser des coussins berlinois un peu partout nous allons tenter une nouvelle approche et là est le sens de ma note.

La Rue de la Mairie (départementale) vient d'être refaite dans son intégralité pendant 8 semaines de travaux. La vitesse y est excessive d'une part et la sortie de la Rue de l'Hôtel de Ville très compliquée. D'ici la fin de l'année, et pour casser la vitesse de manière obligatoire, nous allons mettre en place deux STOP sur la Rue de la Mairie et faire disparaître celui de l'Hôtel de Ville. Dans le sens Bourg-->Pont du Relecq vous devrez marquer un STOP au niveau de l'agence immobilière, dans le sens Pont du Relecq-->Bourg vous marquerez un STOP en léger amont de l'agence immobilière. Ceci afin d'obliger les conducteurs à marquer un arrêt et interdire des vitesses excessives (système quasi identique à ce que nous avons installé en 2010 Rue Vincent Jézéquel/Keriguel). Option qui peut n'être que provisoire si insatisfaisante sans avoir à dépenser l'argent public de manière inutile.

Ci-dessous des photos qui vous explicitent l'endroit. Vos commentaires seront les bienvenus. En positif comme en négatif.

Et la morale de l'histoire : "qui ne respecte pas la vitesse encadrée par la réglementation se voit puni par la gendarmerie" ( voyez que l'on peut transposer cela aux élections en remplaçant gendarmerie par suffrage universel! A bon entendeur...)

Capture d’écran 2016-11-15 à 16.03.06.png

Capture d’écran 2016-11-15 à 16.03.15.png

NB : le Budget 2017 qui est actuellement à l'étude par les élus prévoira des actions novatrices pour la sensibilisation aux excès de vitesse et les comportements graves qui peuvent avoir des conséquences irrémédiables.

16:44 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Imprimer |  Facebook | | | |