Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 septembre 2017

Eco-Pâturage : et si nous y allions?

La fin de l'utilisation des pesticides, les nouvelles pratiques, le respect de la biodiversité, la mise en place de techniques parallèles à la "mécanique", le bilan carbone de nos actions... Tous ces chantiers nous obligent, nous collectivités territoriales, à penser l'avenir différemment et tenter des options qui jusqu'alors faisaient plus sourire que rassembler une majorité.

Concernant Le Relecq-Kerhuon nous allons tester cette option en débutant par expédier l'un de nos agents en formation pour mieux appréhender cette nouvelle politique qui est déjà adoptée par 150 collectivités en France et qui fait des émules. Notre objectif est bien de poursuivre notre transition énergétique et d'amener notre ville à penser chaque fois un peu plus, "développement durable" et cette option suppose d'avoir des espaces où les ovins pourraient officier. Et nous en avons! De plus cela permettrait de redéployer les agents municipaux sur des espaces sensibles sur lesquels les animaux ne peuvent intervenir : entretien du cimetière notamment et d'autres lieux plus complexes d'accès. Il faut veiller à ne pas inscrire cette démarche dans un effet de mode mais bien dans une globalité n'ayant de sens que sur du long terme : maintien de la biodiversité, 0 déchet, 0 bruit et 0 traitement. Cela peut créer aussi un nouveau lien social entre les habitants et les animaux avec des découvertes notamment avec les écoles. Quelque chose d'original qui vise à passer à autre chose avec une meilleure qualité pour notre planète.

Après nos jardins partagés, la serre de Kerlaouena, la politique d'économie d'énergie dans nos bâtiments municipaux; l'acquisition de 3 véhicules électriques, la politique de dématérialisation administrative municipale, la convention avec Terre en Espoir Papier, l'implantation de compost scolaires nous poursuivons notre engagement suite aux bases lancées par l'Agenda 21 en 2013. Que ce soit sur le square de l'Hôtel de Ville, les espaces sportifs, les écoles, le site de Camfrout et son camping : c'est tout un secteur qui pourrait voir arriver de nouveaux résidents courant 2018. Suite au prochain épisode!

Capture d’écran 2017-09-25 à 16.15.41.png

16:21 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

mardi, 12 septembre 2017

La ville crée son Aquathlon : inscrivez-vous!

Encore du sport! Et dans l'eau cette fois!

Ronan Kervrann, Conseiller municipal et féru de sports a proposé à l'équipe municipale voilà plusieurs mois de créer un Aquathlon, unique, sur notre territoire. Banco! La date a été retenue et il se déroulera dimanche prochain, 17 Septembre au départ du Passage au Relecq-Kerhuon. Loin de nous l'idée de mettre en place une compétition au sens sportif du terme : chacun à son rythme, chacun prenant le temps qu'il souhaite mais assurément une traversée de l'Elorn (500m) à la nage et 6 Km de course pour rejoindre la rive nord de notre "fleuve". Le parcours est en effet celui-là : nage* du Relecq-Kerhuon à Plougastel puis course le long de l'Elorn, remontée sur le Pont Albert Louppe puis sa traversée, et descente toujours le long de l'Elorn pour rejoindre la Cale du Passage.

Plus qu'une compétition c'est surtout l'occasion de découvrir ou redécouvrir des paysages et mettre à profit ses talents personnels de nage et de course. C'est aussi les bases posée pour un développement futur d'une belle rencontre avec nos éléments. Il vous suffit de vous inscrire ICI ou au téléphone en Mairie (02.98.28.14.18), d'avoir un certificat médical de non contre indication à la nage et à la course. Soyons fous! Pour moi c'est fait, après Odyssea il ne faut pas perdre le rythme et je vous invite à tenter l'expérience.

* Ceux qui veulent uniquement courir peuvent prendre le bateau qui vous emmènera directement à Plougastel. Course à partir de 14 ans et gratuite. En partenariat avec les KOALA et le CNRK.

Capture d’écran 2017-09-12 à 11.09.11.png

 

Capture d’écran 2017-09-12 à 11.00.59.png

11:16 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

lundi, 11 septembre 2017

Un dimanche en exploits!

Que ce soit pour Odyssea ou pour la fin de saison des Pique-Niques Kerhorres, Le Relecq-Kerhuon était sous la coupe des exploits hier et c'est une heureuse chose! En effet, avec près de 10 000 participants à Odyssea c'est tout un territoire qui a su se mobiliser pour lutter contre le cancer du sein en récoltant 58 000€ pour la recherche et l'amélioration des conditions d'hospitalisation des malades. Une pensée pour Arlette Legrand et Gwena Vigot qui chapeautent tout cela avec brillo d'une année sur l'autre et qui, de main de maîtres savent additionner les talents pour porter ce projet. C'est bien pour cela que Le Relecq-Kerhuon est un partenaire historique avec ses agents, ses clubs et ses bénévoles qui se succèdent pour réussir cette journée. Voir "dévaler" ces quelques 10 000 coureurs et marcheurs le long de nos rues est une pleine satisfaction... en espérant une édition 2018 encore plus haute en couleur!

Et quant au dernier Pique-Nique Kerhorre de la saison, ce sont plus de 1500 personnes qui ont assisté aux différents spectacles d'art de rue, déménagés à Kermadec pour l'occasion pour cause de pluie. Qu'à cela ne tienne, l'ambiance était festive et tout ce petit monde a trouvé de quoi s'amuser en découvrant des artistes tous plus déjantés les uns que les autres. Là aussi, pensée pour Michèle Bosseur et Claude Morizur lesquels ont, dans les années 80, ici même, décidé de monter un truc bizarre qui est devenu ce que vous connaissez : Le Fourneau, scène Nationale des Arts de la Rue. D'ailleurs, un jour, il s'agira d'expliquer pourquoi "Le Fourneau" et pour ceux qui l'ignorent vous saurez alors pourquoi l'histoire locale y a toute sa place. Belle journée pluvieuse donc, pleine de sensations et de rencontres, pleine d'énergie et d'esprits positifs.

J'avoue humblement que tout cela fait du bien.

IMG_0343.jpg

Capture d’écran 2017-09-11 à 10.34.05.png

Top départ pour le 5 Km course et marche.

Pique-nique (4).JPG

Pique-nique (6).JPG

Capture d’écran 2017-09-11 à 15.35.15.png

21618533_589830978073822_922767304_o.jpg

 

15:41 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

vendredi, 08 septembre 2017

Notre Pique-Nique déménage!

Et oui! A "Le Relecq-Kerhuon" ce n'est pas pareil! Et faisant fi du mauvais temps qui se profil, sévère, à l'horizon; et plutôt que d'annuler ou de reporter c'est de déménager que nous proposons aux spectateurs d'opérer! Du Pont Albert Louppe nous proposons donc, dès 11h11, de rejoindre le site de Kermadec à proximité immédiate de l'école Jules Ferry pour profiter pleinement de cette belle et grande journée des arts de la rue avec une programmation savoureuse.

Ce 52ème Pique-Nique Kerhorre ne ressemblera a aucun autre et sera, sans nul doute, l'un des plus croustillant dans cette configuration totalement chamboulée eu égard aux conditions climatiques, lesquelles ne nous permettraient pas de tenir nos promesses face au vent (surtout le vent) prévu ce dimanche notamment au Pont Albert Louppe.

Cependant, pour les valeureux sportifs ou marcheurs n'oubliez surtout pas Odyssea au Moulin Blanc dimanche matin : il en va de la recherche contre le cancer du sein.

Excellent dimanche à vous et rendez-vous sans parapluie (?!) à 11h11!

Retrouvez l'intégralité de la journée ICI

Itinéraire pour Le Pique Nique-Kerhorre ICI

Capture d’écran 2017-09-08 à 17.23.16.png

mercredi, 06 septembre 2017

PS Finistère : du fond plus que des personnes.

J'ai appris, comme beaucoup ce matin, que notre 1er Secrétaire Fédéral démissionnait ce mois-ci* de ses  fonctions et laissait ainsi "une nouvelle page s'écrire". Il est exact que notre parti en a bien besoin et c'est un travail de titan qui nous attend.

Dans le même article j'y apprends que la candidature de mon camarade de Morlaix, Jean-Paul Vermot, est quasi faite mais que le délai pour être candidat ou candidate est de 9 jours pour enfin voter dans 3 semaines. Je n'ai toujours pas compris quelle précipitation a guidé les dirigeants de notre fédération à voter et à laisser un délai si court pour être candidat; mais là n'est pas l'essentiel.

Manifestement je n'ai pas été le seul à être surpris puisqu'un nombre non négligeable de militants, d'élus se sont concertés via les réseaux habituels pour échanger et comprendre. En effet, ce que réclament une majorité d'adhérents c'est du travail, du fond, des idées; pas de candidat, pas de personne providentielle ou non; juste travailler sereinement, discrètement et puissamment loin de toutes publicités après la déculottée sévère du printemps dernier. Et nous avons le temps pour cela : tant mieux pour nous! Le congrès arrivera en son temps, probablement en Février 2018 et il sera bien assez temps de parler des personnages pouvant prétendre à la fonction. C'est pourquoi nous proposons d'établir d'ici la fin du mois une direction collégiale calquée sur celle qui dirige le parti au niveau national. Peu importe les résultats des uns et des autres au Congrès de Poitiers en 2015, tout le monde autour de la table à égalité la plus parfaite et ainsi tracer la route jusqu'au congrès de Février. Les sections y ont leurs places, les adhérents retrouvent leurs espaces d'échanges et de travail.

Nous n'avons pas besoin, pour l'instant, d'une homme ou d'une femme; nous avons besoin de compétences, de travail et uniquement de travail. De plus, nous n'inventons rien puisqu'à Paris la situation est positive et lorsque Jean-Christophe Cambadélis a démissionné il n'a pas été remplacé, nous n'avons pas voté; c'est bien la direction collégiale qui gère notre parti jusqu'au congrès.

Cette idée, collective, est de bon sens et permet le consensus afin de travailler sereinement et efficacement sans que rien n'apparaisse déjà bouclé. Dans l'intérêt de toutes et tous.

En toute transparence et amitié j'en ai informé l'intéressé sachant que sa candidature n'est pas "officielle" et ne repose que sur un paragraphe qui suppute l'idée. Tout est encore possible donc afin de garantir un pluralisme bénéfique, apaisant et salvateur après bien des péripéties. Je pense que notre fédération, bien dégradée, en a besoin.

Cette démarche collective est portée par des adhérents, des élus comme je l'ai précisé, je ne peux ici les citer toutes et tous mais ils sont aux 4 coins du département et des 4 motions présentes au Congrés de Poitiers.

 

* Point de détail sur la forme : à l'heure où je rédige ces quelques lignes je suis, et tant d'autres, toujours non destinataire de la lettre évoquée dans l'article. Dommage de l'apprendre par la presse avant de la trouver dans la boîte aux lettres. Je paye pourtant ma cotisation rubis sur l'ongle. Note pour plus tard en somme. 

Capture d’écran 2017-09-06 à 18.43.12.png

18:44 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |