Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 mai 2016

Gambetta et Kiosque : ça se concrétise.

Tout changement interpelle, pose question. Chacun y va de ses remarques, positives ou négatives et le travail progresse!

Cette semaine le grand pavois a été hissé sur 800 mètres sur le Boulevard Gambetta, les jardinières ont été plantées et le projet de réhabilitation de l'espace public prend forme petit a petit. Il devrait s'achever pour fin septembre avec l'évolution définitive de l'ancien kiosque qui tombait en ruine et qui devenait même dangereux. Qui plus est à quoi servait-il au final? A rien si ce n'est à stationner de manière illégale et anarchique 1 à 2 véhicules.

Aujourd'hui c'est de la couleur qui prend possession de ce secteur : des fleurs, des drapeaux, des peintures, une future fresque et c'est un point central de rencontres, de repos, de petits spectacles/concerts que nous allons créer. Là où nous avons rendu publiques 45 places de stationnement à 50m de ce kiosque il n'est plus question de donner la primeur aux véhicules n'en déplaisent aux grincheux qui voudraient rentrer jusque dans un commerce avec leur véhicule. Mais de faciliter ainsi le retour des piétons, des promeneurs, des flâneurs qui veulent prendre un peu de temps.

Et après la mise en couleur c'est bien le sens du projet dont vous pourrez admirer l'esquisse (laquelle va encore évoluer) : gradins, petite scène amovible, nouveauté : une bibliothèque de rue pour toutes et tous en lien avec la médiathèque et les bénévoles! Des prises électriques/USB sont aussi à l'étude afin de s'adapter aux nouvelles demandes.

Bref, ramener le citoyen en coeur de ville pour y passer du temps et faire vivre son pôle commercial. Dès que le projet définitif de réaménagement sera terminé (couleurs, matériaux...) nous le présenterons à la population. Le concret en information c'est bien aussi, non? Dire ce que l'on fait, expliquer... après certains grignoux diront toujours que c'est de l'affichage... reste qu'ici la réalité arrive toujours au bout du chemin.

Capture d’écran 2016-05-25 à 14.34.58.png

D'ores et déjà nous savons que nous voulons par exemple conserver le pignon intact et non pas le couvrir de bardage. De même la bibliothèque dans cette cabine anglaise sera différente... Encore un peu de patience!

Capture d’écran 2016-05-25 à 14.35.33.png

Capture d’écran 2016-05-25 à 14.35.44.png

Capture d’écran 2016-05-25 à 14.36.08.png

15:01 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

jeudi, 12 mai 2016

Tranquillité publique : réunion qui a fait le plein.

Evoquer la tranquillité publique, les sentiments réels ou supposés d'insécurité, la croissance année après année des cambriolages n'est pas aisé; notamment du point de vue de l'élu qui peut être suspecté d'esprit partisan en minorant les faits ou en les dissimulant tout bonnement. Laissant ainsi aux citoyens leur propre analyse du moment. Pour autant nier que les cambriolages progressent sur notre territoire comme sur celui de la métropole mais plus largement au niveau du pays, serait une erreur. C'est pourquoi avec Johan Richard, adjoint au Maire en charge de la vie quotidienne et de la sécurité nous avons travaillé en trois temps : le premier une rencontre et des séances de travail avec la gendarmerie, le second une présentation en séance plénière du conseil municipal le 27 avril du bilan d'activité de la brigade pour l'année 2015; et enfin une large réunion publique, hier au soir, à l'Astrolabe.

Savamment relayée par les médias, les panneaux électroniques, le LRKi, l'information a drainé près d'une centaine de personnes pour cet échange.

Certes, 100 sur 12 000 habitants c'est peu mais pour autant c'est une première et la soirée a pu se tenir dans une ambiance studieuse où chaque participant le désirant a pu prendre la parole sur son expérience, sur ses conseils aux autres ou bien encore sur des sollicitations directes de la gendarmerie représentée par le Lieutenant Souillard commandant notre brigade ou bien le Lieutenant Colonnel Malbrancke qui nous avait fait l'honneur de sa présence. Donner les chiffres de 2015, les comparaisons depuis 2014 et les tendances globales sur le territoire. Donner aussi des conseils, via un clip diffusé et un flyer remis sur chaise. Rien n'a été esquivé, rien n'a été contourné, les militaires ont pu décliner leur méthode, leurs actions.

Au final des participants qui se sont attardés ont pu remercier les partenaires pour l'initiative. Initiative qui sera probablement à renouveler : la tranquillité publique et la sécurité des biens et des personnes n'ont pas de couleur politique. Cela demeure une priorité pour les les élus du Relecq-Kerhuon et un échange hebdomadaire.

Capture d’écran 2016-05-12 à 09.14.21.png

09:18 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

mardi, 03 mai 2016

#LeRelecqKerhuonPositif

Capture d’écran 2016-05-03 à 17.27.42.pngD'un commun accord avec moi-même c'est ainsi que j'ai décidé de créer ce hashtag pour la saison estivale qui va poindre son nez avec, en avant saison, la partie printanière. Être positif, si c'est déjà bien de le dire, c'est mieux de le vivre et c'est clairement dans cette optique que nous abordons les mois qui arrivent.

Une programmation originale et pour tout le monde avec une récidive qui risque d'être encore plus titanesque que l'année passée si le temps est au rendez-vous... les OFNI verront leur retour sur la Plage de la Cale le dimanche 3 juillet. D'ores et déjà vous pouvez vous inscrire au service com' de la ville. Comme l'année dernière, même pas peur, nous recommencerons avec une équipe d'élus pour tenter de gagner (cette fois) et de ne pas virer à l'extrême gauche du côté de Plougastel et d'être, ainsi, la risée de tout le public en nombre perché sur l'Estacade Jean Kerneis qui, avec près d'une année d'existence, satisfait les promeneurs notamment depuis que nous avons installé les bancs pour admirer les ponts ou l'Élorn côté Landerneau.

Être positif c'est aussi mettre de la couleur! Et, petit a petit, les couleurs vont gagner les lieux passants au moment de ladite saison estivale. Un grand pavois sera hissé entre le mat de l'estacade et la Maison de la Mer Guy Liziar et ce tout au long de l'été : il devrait arriver prochainement afin de saluer le travail en commun avec Brest pour la splendide édition de Brest 2016. De même je me suis posé la question, toute bête, du pourquoi des illuminations pour les fêtes et pas de décorations pour l'été? Constat sur la table j'ai proposé aux élus et aux services de créer ce sentiment d'appartenance a ces petits bourgs traditionnels français que l'on peut traverser en juillet et en août avec des fanions de rue. Simple mais efficace pour donner un esprit festif et coloré. Là aussi le Boulevard Gambetta avec ses commerces seront priorités pour cette première touche et sur 800m. La place Jeanne d'Arc définitivement réaménagée viendra mettre un point final sur cette ambiance.

Et puis la fête de la musique le 18 juin, et le feu d'artifice suivie d'une soirée DJ le 16 juillet, les expos aux Maisons de Péages du 18 juin au 11 septembre... En attendant le DestoK du 29 mai mais aussi les évasions musicales et végétales à Lossulien le dimanche 5 juin. Et enfin nos fameux Pique-Niques Kerhorres avec Le Fourneau du 26 juillet au 4 septembre.

C'est aussi cela l'esprit positif : c'est créer, provoquer, insuffler du plaisir d'habiter une ville avec des projets et des motivations pour tous. Bref, #LeRelecqKerhuonPositif mais surtout hâte d'y être. Souvenez-vous en... "Le Relecq-Kerhuon, c'est pas pareil!"

Capture d’écran 2016-05-03 à 17.12.27.png

Retrouvez la page Facebook Culture Animation de la ville en cliquant sur la photo ci-dessus!

17:21 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

vendredi, 29 avril 2016

Un show minable

Il est important, selon moi, de ne pas confondre l'assemblée municipale avec une tribune de one man show ou, plus précisément en l'espèce, d'un one woman show. Ce n'est pas un lieu où l'on exprime sa haine, son dégoût et ses mensonges. Pourtant ce sont tous les ingrédients réunis pour détourner le citoyen des urnes et de la chose publique que Madame Berrou Gallaud a mis sur la table ce mercredi soir.

Tout démarrait pourtant si bien! Preuve en est, je l'informais en "off" de ma disponibilité pour elle et son groupe pour évoquer le rapport de la CRC du Sivu des Rives de l'Élorn si elle le souhaitait. Tout comme je l'ai proposé aux autres oppositions municipales de Guipavas : rien à cacher, transparence et échanges. Patatras. Dès le début du conseil c'est, et la presse le résume parfaitement ce jour, les services et la trésorerie qui en prennent pour leur grade : l'incompétence flirte avec la suspicion laquelle est teintée de possibles "magouilles". Le décor est planté... Le Trésorier Général, en retrait, présente le compte de gestion et reste impassible devant les attaques qui se dirigent, finalement, contre ses agents et ceux de la Mairie. Une première dans l'histoire de la ville : l'opposition votera contre le compte de gestion du trésorier! Elle recidivera en tentant une diversion pour, forcément, amener le sujet du SIVU des Rives de l'Élorn sur la place : Le Télégramme le précise bien, à 3 reprises je la rappelle à l'ordre sur les sujets qui nous occupent. Un sentiment de déjà vu avec sa collègue UMP de Brest au conseil de métropole... On profite d'une intervention pour digresser totalement. Et voilà que les sous entendus et les attaques quant à la probité des uns et des autres sont lancés. Qu'on se le dise cash : sa pensée est la suivante, Yohann Nédélec and Co savaient tout depuis le début, ils ont voulu tout cacher, ils ont voulu tout couvrir et fatalement le pot aux roses et découvert! Fichtre! Mais c'est bien sûr!

D'ici quelques semaines le compte rendu sera en ligne sur le site internet de la ville, il vous appartiendra de le lire...

Après une interruption de séance j'ai effectivement demandé des excuses à l'endroit des élus cités (pas pour moi pensez donc, ce ne sont plus des yeux qu'elle avait mais des mitraillettes donc...) et des services. Réponse négative de l'intéressée. Dès lors je demande aux autres élus de l'opposition de réagir. Et là c'est un grand moment de solitude pour celle qui souhaitait les mener à la victoire en 2014 : une désolidarisation totale des 4 autres élus qui précisent, sans un regard pour l'intéressée, "qu'ils ne valident pas les attaques personnelles en conseil" Mieux, Auguste Autret précisera, à raison, son intervention de mars 2014 où il informait l'assemblée qu'il souhaitait du respect et pas d'attaques. Je le crois volontiers et lui fait entièrement confiance. Sauf que. Présent dans la salle, l'ancien élu Jean Pascal Gallou se régale de voir son padawan dépasser le maître car chacun aura compris : la violence, le venin, l'attaque ne venaient pas d'une seule personne. Le mauvais génie de 2008-2014 revient par la (petite) fenêtre... et les textes sont co écrits dans la connaissance dudit groupe de l'opposition. Je salue cependant la dignité des élus qui ont eu le courage de s'exprimer pour se désolidariser. Pas simple en conseil de le faire.

A ce stade les agents municipaux ont été ébranlés. Les services de l'État et la trésorerie également. Chantal Guittet envisage très sérieusement de porter plainte pour diffamation. Une action, dont j'ignore encore les contours, sera menée par les personnes concernées. Je sais d'ores et déjà que les services de l'État et la trésorerie me sollicitent pour une future rencontre.

Et pour conclure en ce printemps naissant mais néanmoins frais, l'un des soutiens de la Cheffe de droite, Madame Marie-Janick Michel présente elle aussi dans la salle,  m'aura gratifié, tout de même, de "petite pourriture". Rien que cela. Je pense m'en inquiéter dès lors que je serai passé au stade de "grosse pourriture" sinon c'est pas très sérieux, hein? CQFD.

Capture d’écran 2016-04-29 à 11.56.23.png

12:04 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

mercredi, 13 avril 2016

"Vive l'amitié franco-allemande!"

Certes, la photo qui illustre mon propos sur mon Blog n'est peut-être pas la meilleure mais elle résume aussi, très bien, l'état d'esprit de ce que nous avons tous vécu là-bas, à quelques dizaines de kilomètres de la Pologne! Après 23h de car, l'Allemagne, ses échanges sportifs entre nos deux territoires pouvaient débuter.

Et force est de constater que je suis ravi d'avoir été invité à participer à cette magnifique aventure humaine avec 78 participants! L'Allemagne , je ne connaissais pas autrement que dans les livres. Jamais aucun voyage de ce côté de l'Europe, pas non plus franchement une envie subite de m'y rendre. Une image assez terne au final. Mais que n'ai-je pas découvert en Saxe Allemande! Des paysages magnifiques, des villes comme Bautzen ou Dresden, une richesse culturelle intense. Mais aussi l'hospitalité locale, à Pulsnitz, dans "nos" familles : ni une ni deux, il faut apprendre l'Allemand, moi qui suis (plutôt) anglophone. Bref, tout ce petit monde qui se connait déjà pas mal entre le football, le hand ball et, depuis cette année, l'athlétisme. Des liens forts qui ne cessent de se renforcer, un jeu constant entre le sport, l'amitié, les résultats, les soirées et la découverte d'autres cultures, d'autres habitudes. Je ne peux qu'être admiratif du travail fourni par les responsables qui mènent de front leur vie pro et leur vie associative : Robert Le Roux du PIHB, Jean-Luc Boulic du FCRK, Claude Poulain des Koala sans oublier les autres bénévoles qui étaient présents : Christian Thomas, Yvon Ménez, Marcel Jézéquel, Caroline Boulanger, Mysillia et Hervé Peden, Eliane Brunstein, Morgane, Sterenn, Myriam, Sandrine... Il fallait voir tout cette équipe avec nos jeunes pousses sportives vaquer à leurs occupations pendant 5 jours. Un vrai bonheur que je suis heureux de vous faire partager.

Entre réception quasi quotidienne ici et là (et quelques bières naturellement), il m'a été donné la chance de vivre la fin d'une campagne municipale avec l'élection de la nouvelle Maire de la ville laquelle sera présente en avril 2017 à nos côtés au Relecq-Kerhuon. Et puis enfin... voir nos autocollants de la ville un peu partout dans leur club house respectif, c'est bien là la prise de conscience que nos liens sont encore à renforcer. Ich bin glücklich à défaut de "Ich bin a Berliner", laissons à l'histoire ce qui lui appartient.

Et aussi, tout de même, chapeau à tous les jeunes : vous avez été géniaux et, promis, dans deux ans nous chanterons une autre chanson au 1er étage du car! 

 

Capture d’écran 2016-04-13 à 19.21.43.png

Capture d’écran 2016-04-03 à 11.36.06.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-13 à 19.46.54.png retrouvez d'autres photos sur mon Instagram

20:05 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |