Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 20 avril 2017

Aménagement urbain : projet participatif terminé!

Le projet "Faites Place" en lien avec les créateurs de Kuuutch est en passe de se terminer ce week-end.

Le résultat est là : aéré, spacieux, ouvert sur l'espace public, rendu accessible et sécurisé depuis l'année dernière. Beau projet participatif avec la ville et ses habitants, une première du genre, pour donner un nouvel élan à un coeur de ville inadapté, inesthétique et vide 363 jours par an depuis plus de 20 ans. Il aura fallu cogiter sévèrement entre élus d'abord puis ensuite avec le groupement de créateurs qui a pris cela en main. Julien Masson, l'un des piliers, n'en est pas à son premier coup d'essai puisqu'il nous avait "plus qu'aidé" en 2015 pour la livraison de l'Espace Gare, notamment avec son mobilier... original. La troupe a donc été recontactée avec deux objectifs : une bibliothèque de rue pour tous et un espace ludique qui ne cloisonne plus et qui n'est pas bloquant pour toute une série d'animations éventuelles. Le rendu est respecté et je vous invite à visionner cette petite vidéo à l'issue de cet article.

De même, vous pourrez vous remémorer ce qu'était cette place avant (depuis 1989 jusqu'en 2016) et ainsi mieux appréhender le chemin parcouru avec fleurs, couleurs, fresques, espaces assis... et cette bibliothèque qui permettra en lien avec la Médiathèque François Mitterrand d'échanger vos livres librement et pourquoi pas, comme aujourd'hui, les lire sur place bien installés sur les marches du nouveau forum.

Car l'idée est bien là : se croiser, y faire de la musique, y jouer des spectacles, y lire, y déjeuner le midi au soleil, se donner "rencart", tout cela pour mettre encore plus de liens dans notre ville. Et, je le rappelle, toute la déco aura été faite par les habitants eux mêmes lesquels pourront venir dès samedi matin entre 10h et 17h vernir et poser leur plaque. C'est pas classe tout ça dans notre ville?

Inauguration avec vous le 20 Mai à 15h00.

Capture d’écran 2017-04-20 à 15.22.38.png

Capture d’écran 2017-04-20 à 15.38.08.png

Capture d’écran 2017-04-20 à 15.47.16.png

15:45 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

mardi, 18 avril 2017

Vers un jumelage avec l'Allemagne

C'est bien connu : le sport est bien souvent le premier des vecteurs pour entraîner une dynamique de rapprochement des habitants! Et grâce à nos sportifs locaux du FCRK (Foot), PIHB (Hand) et des Koala (Athlé) et aux échanges réguliers entre deux nos pays, nous allons pouvoir mettre sur la table les premiers jets de ce que nous souhaitons être un jumelage entre Le Relecq-Kerhuon et Pulstnitz/Grosseldorf.

En effet, à l'occasion de mon déplacement en Allemagne l'année dernière, j'avais pu rencontrer et échanger avec la toute nouvelle Mairesse de la ville sur ce projet. Depuis, nous avons pu échanger et c'est devant un parterre de quelques 200 personnes à l'Astrobe que nous avons annoncé la bonne nouvelle : nos deux collectivités entament un rapprochement dans la perspective d'échanger nos méthodes, nos façons de faire, nos particularités dans le domaine du sport bien sûr mais également au niveau scolaire et culturel pour débuter. L'Office des Sports sera associé à ce travail et nous souhaiterions collectivement poser les bases de ce jumelage pour avant l'été 2017.

J'aborde ce projet avec beaucoup d'intérêt tant j'ai pu apprécier cette visite d'une semaine, l'année dernière, d'un pays que, je le reconnais, je ne connaissais pas. Les liens qui unissent la France et l'Allemagne ne sont pas une légende même avec cette partie du territoire Allemand (Pulsnitz et Grossendorf se situent près de Dresde, dans le nord est de l'Allemagne). Voir ces jeunes, ces bénévoles et ces familles d'accueil se mobiliser ainsi pendant 5 jours ici prouve que tout est possible et la dynamique , réelle et palpable, ne peut que grossir. Nul doute que des habitants du Relecq-Kerhuon s'investiront dans cette nouvelle relation. En 2018 c'est notre ville qui retournera là-bas. D'ici là, j'espère (et en suis même certain) que nous aurons bien progressé...

Quoiqu'il en soit un remerciement sincère et appuyé à tous ces bénévoles qui ont préparé cet échange, qui y croient et qui poursuivent : Béber, Hélène, Jean-Luc, Claude et Eliane, Hervé, Missilya, Yvon, Marcel, Christian et tous les autres. Bravo à vous.

Capture d’écran 2017-04-18 à 14.33.40.png

Jocelyne Le Guen, Alain Kerdevez, Renaud Sarrabezolles et moi même avons pu échanger avec Barbara Lüke, Maire de Pulstnitz, pour notre projet de jumelage.

Capture d’écran 2017-04-18 à 14.34.09.png

En guise de cadeau, Barbara Lüke nous a offert un carton entier de Pain d'Epice et 20 bières toutes différentes, du secteur de Pulstnitz/Grossendorf. De quoi faire donc! (à consommer avec modération bien entendu)

14:43 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

mardi, 04 avril 2017

TechNature (ex Science et Mer) : permis signé.

Rappelez-vous l'émoi qu'avait provoqué le terrible incendie de la société TechNature (ex Science et Mer) chez nous; ici, au Relecq-Kerhuon : c'était le dimanche 5 février et la quasi totalité de la société avait été détruite laissant sur le carreau une bonne trentaine de salariés sur la centaine que compte le groupe.

Moins de deux mois après cet accident je suis très heureux d'apposer ma signature sur le permis de construire qui avait été déposé dans le mois qui suivait.

La métropole et la ville ne sont pas restées inertes pendant toute cette période allant de la mise à disposition du site de Kerscao, en passant par une rencontre avec l'Etat le 14 février dernier autour du Sous-Préfet sur l'initiative de Michel Gourtay ou bien encore le vote d'une contribution de 50 000€ d'avance remboursable  au Conseil de Métropole du 17 mars dernier. Mais le plus dur restait à faire : reconstruire le bâtiment et repartir de plus belle.

C'est chose faite aujourd'hui date à laquelle j'autorise ladite reconstruction. Il ne reste plus qu'à espérer, à présent, que les délais qui vont courir seront tenus, que tout se déroulera au mieux et que d'ici à la fin de l'année, TechNature retrouve sa bulle nécessaire pour son activité.

En conclusion, et pour arriver à du concret, c'est aussi vers la "puissance" publique (ville, métropole, région...) que se seront tournés les acteurs économiques. Fier du travail bien fait et du pragmatisme collectif qui a prévalu dans cette urgence à caractère exceptionnel.

Quelques liens :

Côté Brest

Ouest France

Le Télégramme

Capture d’écran 2017-04-04 à 13.57.42.png

Capture d’écran 2017-04-04 à 13.57.55.png

14:08 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

vendredi, 31 mars 2017

Responsables En Marche locaux : le saviez-vous?

Semaine dernière il était indiqué, dans la presse, la liste des différents responsables du parti politique En Marche dans le secteur Brestois. J'ai été très surpris de découvrir 1) un nom et 2) la responsabilité de ce dernier (cette dernière) dans cet article. Et pour les électeurs Kerhorres il est de bon ton de les informer.

De manière objective et non partiale.

En effet, je découvre le nom de Madame Laurence Garrigues-Kerhascoet dans cette liste; et sur la thématique de l'environnement... La blague. Les habitants de tout un quartier du Relecq-Kerhuon connaissent bien ce nom de famille et du dossier qui s'y rattache. Hélas. Il faut reconnaître que cette résidente fiscale et électrice (elle n'habite pas la commune) est propriétaire d'une maison bien connue sur la ville et au delà, sur la métropole. Là n'est pas le propos mais cela permet de situer. Elle a donc la responsabilité d'animer cet atelier sur l'environnement et la transition énergétique : fort bien! Et comme elle s'engage de manière publique dans cette séquence électorale, mes questions sont donc les suivantes : comment vit-elle le fait d'avoir fait abattre dans sa propriété des arbres classés en zone Nh (naturelle) en 2010 et 2011? Comment explique t-elle que le sentier piéton reliant la Rue d'Armorique au chemin du Littoral ait disparu un soir, tard, à coup de pelleteuse pour faire oublier qu'il existait et ainsi effacer toutes preuves? (heureusement un bornage a pu voir le jour dès le lendemain avant l'enlèvement des gravats). Comment explique t-elle qu'elle fut l'heureuse première propriétaire à se faire signifier un arrêt interruptif de travaux par la gendarmerie pour des démmarages desdits travaux sans aucune autorisation et donc dans la plus parfaite illégalité, dans l'histoire de la commune? Comment explique t-elle, au titre du développement durable et des chemins doux, son opposition frontale en 2012 au Préfet du Finistère, sur place? Je pose ça là. Je ne juge pas, je pose juste des questions.

Bizarrement, en 2014, aux municipales c'est vers l'opposition que Madame se sera tournée pour évoquer sa propriété et des malheurs que le Maire (encore) lui provoquait...

Bref, qu'elle soutienne et prenne des responsabilités pour Monsieur Macron est son droit le plus strict. Mais que tous sachent que le dossier des quartiers Ouest qui perdure depuis 2010 est également de son fait. A présent chacun jugera en conscience. Drôle de conception et de façon de faire pour un parti qui se veut nouveau et aux nouvelles méthodes...

Capture d’écran 2017-03-31 à 11.48.57.png

Capture d’écran 2017-03-31 à 12.09.17.png

14:31 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | | | |

dimanche, 26 février 2017

Plan de circulation : tout sur la table.

Les réunions de secteurs que nous organisons depuis 2014 ont toutes un point commun : les habitants qui se déplacent ont tous comme remarque la circulation. La vitesse, le stationnement, la fréquentation...

A bien y regarder de plus près ce n'est pas une particularité propre à notre cité mais sa densité et son aspect essentiellement ville depuis les années 60-70 décuple cette sensation. En effet, en 10 ans et selon les chiffres communiqués par le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA) la progression est de 0,54% ce qui, sur une base de plus de 30 millions de voitures, est énorme. Et si la situation tant à se stabiliser il n'en demeure pas moins que le règne de la voiture n'est pas prêt d'être terminé...

Cependant, localement les élus ont décidé voilà 3 semaines de se lancer dans un vaste travail qui touchera les 4 coins de la ville. A ce stade le projet est à un niveau embryonnaire  et ça phosphore dans les têtes et les bureaux mais Marie-Christine Mahmutovic, Johan Richard et Tom Héliès vont mettre sur pied une procédure, une méthodologie qui va nous permettre de passer au peigne fin l'ensemble de la commune en y associant, bien évidemment, les habitants que vous êtes : vous connaissez votre quartier, vous y voyez des choses, peut-être avez-vous des idées et dans un premier temps il s'agira de ne pas (surtout pas!) se brider pour éviter l'aspect technique qui tombe comme un couperet avec le traditionnel "c'est pas possible parce que". L'idée est bien d'avoir une écoute la plus large et la plus constructive possible. L'objectif, in fine, étant de proposer sous 1 an environ un nouveau plan de circulation dans sa globalité.

Sens unique? Limitation de vitesse? Chicane? Stop? Priorités à droite? Zones piétonnes? Place du vélo? Tout devrait être passé en revue afin de ne rien oublier et, le cas échéant, proposer un changement visant à mieux circuler, à sécuriser et, si possible, redonner de l'air à nos artères et tenter de casser le "tout voiture". J'ai bien conscience que les coussins berlinois ne sont pas la panacée, mais pour répondre aux incivilités routières nous sommes bien démunis au quotidien.

Par voix de presse, par le site internet de la ville, par le LRKi vous serez invités le moment venu à vous exprimer si vous le souhaitez. Le groupe fonctionnera avec les experts techniques en la matière : la métropole, Bibus, auto école, associations reconnues pour oeuvrer pour la sécurité routière. Et comme ce projet est un pan bien formel de notre Agenda 21, les associations locales seront également entendues. En clair, pour être prêt à griffonner pour le mois de juin, vous pouvez déjà mettre votre cerveau en mode réflexion de ce que vous considéreriez comme pertinent et cohérent. Bien entendu, la conclusion de tout cela le moment venu ne sera pas de dire oui à tout et à tout le monde, mais bel et bien de proposer des changements visant à mieux vivre (encore) notre ville.

Très vite, courant mai, la presse et nos canaux de communication habituels vous permettront d'être totalement informés de la procédure.

Capture d’écran 2017-02-26 à 12.36.08.png

12:40 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | | | |